Le Policy Center for the New South se recentre sur le Coronavirus

5437685854_d630fceaff_b-
687
Partager :

Rabat - Après avoir orienté son expertise vers l'analyse d'une palette de questions stratégiques et géopolitiques touchant le monde en développement, et généralement l'hémisphère sud en 2019, le Policy Center for the New South concentre son effort actuellement au questionnement des implications de la pandémie du coronavirus.

Un communiqué sur le rapport d'activités du Policy Center, think tank lancé en 2014 à Rabat, indique qu'avec plus de 200 publications par an (100 publications de recherche et 120 notes de blog), la structure poursuit le travail d'analyse des grandes questions du monde en développement et des défis auxquels fait face le sud, "en faisant porter les voix, expertises et analyses de l’hémisphère Sud".

Les publications de cette institution ont porté sur les politiques socio-économiques du Maroc, le commerce international, les matières premières, l'agriculture et la sécurité alimentaire, précise le communiqué.

La production du Think thank s'est également penchée sur le terrorisme et le radicalisme violent, la protection de l’environnement et l’ère digitale, ainsi que l’intégration régionale en Afrique.

Le Policy Center vise non seulement à accompagner la décision en matière de politiques publiques, mais aussi à désenclaver l’Afrique dans le débat géopolitique mondial, dans un esprit de dialogue ouvert et basé sur les faits, souligne le centre de réflexion.

À cet égard, il a organisé deux conférences phares au Maroc : la Conférence pour la paix et la sécurité en Afrique (Apsaco) en juin à Rabat et les Dialogues atlantiques en décembre à Marrakech, outre la tenue de 66 autres événements et la participations à 57 autres, détaille le communiqué.

Durant l'année dernière, le Center a publié quatre rapports de référence : ARCADIA sur les matières premières en Afrique, le Rapport annuel sur la géopolitique de l’Afrique, le Rapport annuel sur l’économie de l’Afrique et Atlantic Currents, sur les questions transversales de l’Atlantique Sud.

Dans ce cadre, le think tank s'est félicité de l’intérêt des médias, "avec plus de 200 articles de presse mentionnant les chercheurs" du Center en 2019. Il note aussi des "sollicitations de nos perspectives dans des réunions de haut niveau réunissant décideurs et analystes à l’échelle nationale et internationale (World Policy Conference au Maroc, T20 Round Table Discussions au Japon, Bamako Forum au Mali à travers l’organisation de side- events, Energy Security in Africa organisé par L’OTAN en Italie, etc.)".

Fort de ses 41 senior fellows (chercheurs associés) du Nord comme du Sud et 71 collaborateurs, le Policy Center adopte une philosophie visant le renforcement de l'expertise et la création de passerelles de dialogue nord-sud et entre les générations.

Avec l'éclatement de la pandémie du coronavirus, le Policy Center se positionne aujourd'hui "à l’avant-garde de la recherche et de l’analyse prospective sur les implications du Coronavirus en Afrique", note le communiqué faisant savoir qu'une page dédiée à la pandémie du Coronavirus a été créé sur le site web du Policy Center, rassemblant l’ensemble des publications sur le sujet.

lire aussi