N. Akkouri appelle les écoles privées à exonérer les familles impactées et à adapter les frais aux prestations fournies

5437685854_d630fceaff_b-
464
Partager :

Interrogé par la MAP sur la polémique entre les familles et les écoles privées au sujet du règlement des frais de scolarité, Noureddine Akkouri, président de la Fédération nationale des associations des parents d'élève a déclaré que « l’adoption de l’enseignement à distance a suscité une grande polémique au sujet des relations entre les familles et les écoles privées. Notamment dans son aspect relatif au règlement des frais de scolarité. » Sans prendre une position tranchée, N. Akkouri a appelé « les établissements d’enseignement [privés] à être flexibles en cette période délicate ». 

Saluant les établissements qui ont « pris en considération cette conjoncture et opté pour l’exonération totale ou partielle », il a précisé « que la nature des prestations fournies a connu des changements tant au niveau de l’emploi du temps scolaire, qu’au niveau de l’exploitation des dépendances de l’école, le nettoyage, la garde et les laboratoires scientifiques ».

« Pour cela, a-t-il souligné, nous appelons les propriétaires des écoles privées à faire prévaloir la raison et la logique et à œuvrer à exonérer totalement des charges scolaires les familles les plus impactées, et à adapter ces frais de scolarité aux prestations fournies dans le cadre de l’enseignement à distance ».

lire aussi