Maroc – Mauritanie : un effectif en Or et une prestation en bois – Par Anouar Berra

5437685854_d630fceaff_b-

Rass l’avocat laisse place à Rass lm7ayen qui devra vite démêler un capharnaüm inextricable

1
Partager :

 

Les lions au défi de l'école latine – Par Anouar Berra

Je vais vous faire une confidence : Avec du recul, j’ai été très dur avec Wahid HALILODZIC. Mea Culpa !

Lire aussi : Que Dieu te pardonne, Wahid !!! Nous avons dilapidé trois ans !!! Par Anouar Berra

Vous avez de nouveau le cafard, le moral dans les chaussettes ? Revenez sur YouTube & visionnez les belles images du dernier mondial et ça ira peut-être mieux. De mon côté, je retourne voir le tournoi de ramadan de mon quartier, je sens que je suis en manque de buts, en manque de foot tout simplement.

Ce qui devait arriver, arriva. Il faut se rendre à l’évidence. Moul NNiyya a probablement atteint ses limites. Il a laissé place à Moul Lkelma qui n’a pas honoré sa promesse de quitter son poste d’entraîneur. Le très sympathique Rass l’avocat, quant à lui, laisse place à Rass lm7ayen qui devra vite démêler un capharnaüm inextricable.

Lire aussi : Bon courage WALID, Bon débarras WAHID : L’IRM de nos lions - Par Anouar Berra

Le syndrome BELMADI se dessine clairement. La gestion post-exploit est compliquée. Walid doit tirer les leçons de la décadence du coach algérien champion d’Afrique en 2019 pour se transformer d’urgence en BEL7ADER et en BELMOUSTAKBAL.  Peut être avons-nous besoin d’un coach pour notre coach !

L’avant match

Nous avons absolument tout changé après la catastrophe de la dernière CAN : l’adjoint AMZINE, le médecin, le préparateur physique, encore mieux le sélectionneur de l’équipe olympique…. Le compte est bon ? il ne manque pas quelqu’un ?

Les bookmakers ont attribué une côte de 12 pour une victoire Mauritanienne contre 1.22 pour une victoire du Maroc. C’est normal quand le 4ème de la dernière coupe du monde affronte le 105ème dont la meilleure performance est un huitième de finale de la dernière CAN en côte d’ivoire. Nous nous attendons alors à un duel très déséquilibré et à une ribambelle de buts de nos protégés. 

Le pitch du match

Dans une soirée footballistique des plus nulles où nous nous sommes presque endormis d’ennui devant un Espagne-Brésil, Allemagne-Pays Bas & Angleterre-Belgique, la lumière est arrivée d’un excellent Maroc-Mauritanie. Lol !

Un match propre comme le tableau de score. Pas d’hostilités, pas d’engagement, pas de perdant, pas de passes, pas de combinaisons, pas de transmissions entre les lignes, pas de stratégie, pas de buts …bref pas de foot. Aucun joueur Mauritanien, contrairement à des Angolais plus vaillants, ne voulait marquer contre son camp. Alors, il n’y a pas eu de buts. 

Lire aussi : CAN 2021 : Pas toujours bons face au Gabon… Ah Bon ?!! Par Anouar Berra

Malheureusement, ce soir du 26 mars 2024 nous a montré combien nous nous sommes, de nouveau, éloignés du niveau mondial. Walid a présenté la pire copie de l’équipe nationale depuis plusieurs années. Une prestation soporifique, insipide…très anxiogène. 

Le public gadiri a encore une fois réservé un magnifique accueil à nos lions avec un beau TIFFO reprenant l’emblème de la coupe du monde 2030 qui sera organisée au Maroc. 

Les Mauritaniens durcissent le jeu les 20 premières minutes pour impressionner nos lions. Aidés par la passivité de l’arbitre, Ils réussissent à faire cogiter des Marocains qui pensent à leur retour au club en Europe. 

Rapidement, on se rend compte que nous sommes dans la continuité de la CAN avec les mêmes difficultés face au double rideau défensif des équipes africaines. La pause prend presque 15 minutes, 20 minutes plus précisément. Le retour des vestiaires devait nous apporter du nouveau et nous permettre de voir la touche de Coach Walid. Rien de tout ça, c’est le flop total. La 2ème mi-temps est bien pire. 

Le visage fermé de tous les joueurs en dit long sur l’ambiance générale. Nous sommes très loin des clins d’œil et des échanges de sourires entre les joueurs.

La ligne d’attaque  

Vous avez rêvé de voir ELKAABI et ENNESYIRI ensemble côte à côte. Rass l’avocat l’a fait. Il a mis les deux en banc de touche ???? . une première. 

RAHIMI est aligné en attaquant central. Il n’est pas à l’aise dans ce rôle. Il va basculer tantôt à droite tantôt à gauche. Il réussit à perturber une défense mauritanienne compacte et plus motivée que nos lions. Il a retroussé son short. Il a vite compris qu’il était pris dans un marécage. Sa sortie à la 76ème m’a particulièrement interpelé. Il ne salue pas Walid avant d’avoir l’injonction du nouvel adjoint BOUHEZMA de le faire. Il s’exécuta sans entrain. Le rôle de BOUHEZMA est désormais clair pour le public marocain. Il faut juste être patient.

La ligne du milieu 

Tout va bien. L’orteil de DIAZ est guéri. La vidéo de son orteil blessé a fait plus de vues que la conférence de presse du Coach sur les réseaux sociaux. Ce petit commence à occuper trop de place. 

HARIT a commis une seule erreur, celle de porter auparavant le numéro 10. Il mérite largement sa place au milieu peu importe le numéro. Ziyech, premier capitaine dans l’histoire du foot marocain à mériter la cuillère de bois sur un match. Il a multiplié les mauvais choix et les imprécisions. La présence de DIAZ gêne. Il est obligé désormais de se partager tous les coups de pied arrêtés. 

RICHARDSON et EL AZZOUZI ont été bons. Ils peuvent être meilleurs avec plus de verticalité pour alimenter l’attaque. Walid devrait leur interdire les passes en retrait, au moins à l’entraînement. 

La ligne de défense 

Nayef a retrouvé sa place à droite dans l’axe central de la défense. Une prestation correcte avec une meilleure synchronisation NAYEF – CHADI. La défense n’a pas été trop sollicitée.

HAKIMI a été moyen. On sent qu’il n’a qu’une seule envie « être ailleurs » 

Malgré cette prestation calamiteuse, Une victoire contre la Mauritanie aurait été plus toxique. Elle aurait masqué des défaillances et retardé quelques échéances. A bon entendeur !

DIMA MAGHREB