Talaâ Saoud Atlassi : le régime militaire algérien, seul et unique ennemi de l'Algérie'

5437685854_d630fceaff_b-

Les internationaux du foot algérien au Marrakech du rire, à peine si on les a pas jugés pour trahison

1
Partager :

Rabat - Le chroniqueur Talaâ Saoud Atlassi estime que le régime militaire algérien semble bien décidé à persister dans son hostilité envers le Maroc et ne montre aucun signe d'apaisement, en coupant les ponts de fraternité et de coopération avec le Royaume.

Dans sa chronique hebdomadaire sur le site d'informations ''Machahid 24'', publiée mercredi sous l'intitulé ''le régime militaire algérien, seul et unique ennemi de l'Algérie'', il relève que ''les généraux algériens cherchent, depuis toujours, à promouvoir une culture et des comportements hostiles envers le Maroc via leurs médias visibles et invisibles de manière à ce que la politique officielle d'hostilité contre le Royaume s'inscrive et perdure dans un environnement culturel et psychique propice''.

Ce spécialiste de l'Algérie cite, entre autres, pour preuve de cette hostilité obsessionnelle, la campagne menée à l'instigation de ce régime contre les footballeurs de l'équipe algérienne qui ont décidé de passer leurs vacances à Marrakech, ce qui a suscité l'indignation et la colère des médias aux ordres des généraux algériens.

Tout comme pour la réaction des généraux et de leur presse au lendemain du drame survenu près de Nador suite à une tentative de passage en force de migrants, laquelle réaction illustre une attitude innommable d'hostilité visant à nuire au Maroc, poursuit-il, soulignant que ''cet incident provoqué a été instrumentalisé par les généraux algériens pour porter atteinte à la crédibilité de la politique migratoire humaniste du Maroc saluée unanimement par la communauté internationale''.

Ce qui compte avant tout pour les généraux algériens, précise-t-il, c'est de montrer qu'ils sont capables de ''sévir'' en réponse au renforcement des relations entre le Maroc et l'Espagne qui a eu pour effet immédiat de marginaliser l'Algérie en Méditerranée et en Afrique du Nord.

Il relève aussi que le quarteron de généraux algériens au pouvoir est capable d'attiser le feu et les tensions étant, à l'instar des réseaux mafieux de traite des êtres humains, dérangé par la politique du Maroc, surtout dans le domaine de la gestion de la problématique migratoire.

Pour lui, l'interrogation sur la partie qui profite de ce drame de l'immigration démasque sans l'ombre d'un doute l'identité des auteurs et véritables instigateurs à savoir les généraux algériens.

Car, pour les généraux algériens, l'hostilité envers le Maroc est la source même de leur légitimité qui justifie leurs manœuvres ourdies contre le Royaume, un pays qui œuvre inlassablement pour le bien du peuple marocain et pour l'intérêt des pays amis, alors que le régime militaire algérien ne fait qu'aggraver la situation déjà intolérable de l'Algérie.

''En agissant à l'appui d'une énergie négative, les généraux algériens nuisent d'abord au peuple algérien et aussi à leurs relations extérieures, ce qui fait d'eux les seuls et véritables ennemis de l'Algérie'', conclut-il.