Affaire CGI-Madinat Badès : Nouveau report des auditions détaillées

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-Anass-Houir-Alami A l'issue des auditions, le juge d'instruction a d?cid? d?approfondir l?enqu?te. Nouveau rendez-vous judiciaire dans cette affaire le 15 et 16 avril et 15 mai prochains Le juge d?instruction pr?s de la Cour d?appel de F?s a auditionn? de nouveau l?ancien DG de la CDG, Anas Alami ainsi que 25 autre personnes dont l?ex-DG de la CGI Mohamed Ali Ghannam pour la premi?re audition d?taill?e et qui sont poursuivis dans l?affaire CGI-Madinat Bad?s (Al Hoceima). Apr?s accord avec les avocats des pr?venus, ces auditions d?taill?es ont ?t? report?es pour le mois d?avril et mai prochains. Le premier groupe, constitu? d?Anas Alami et de Mohammed Ali Ghannam, poursuivi pour dilapidation de deniers publics, participation au faux et usage de faux dans les PV officiels, leurs utilisation et d?lit de disposition de fonds non permis, sera auditionn? par le juge d?instruction le 15 avril prochain. Le second groupe (18 pr?venus), est poursuivi pour dilapidation de deniers publics, participation au faux et usage de faux dans les PV officiels et leur utilisation, sera re?u le 16 avril de cette ann?e. Le dernier groupe (6 pr?venus) sera auditionn?, quant ? lui, le 14 mai prochain. Il est ? rappeler que ces 26 personnes sont poursuivies pour 18 chefs d?accusation. Celle relative ? la constitution de bande criminelle a ?t? supprim?e. Dans le d?tail, les 18 chefs d?accusation sont 10 irr?gularit?s d?tect?es par la commission mixte (Finances et Int?rieur) concernant notamment l??tat du projet (Madinat BAd?s Al Hoceima), le d?roulement des travaux ainsi que les diff?rentes d?faillances techniques tant au niveau des appartements livr?s que des infrastructures du projet. Le reste des chefs d?accusation concerne la cession de 35 lots de terrains priv?s ? l?encontre du protocole d?accord sign? entre la CGI et la soci?t? Al Omrane, le retard enregistr? dans la livraison des appartements et la reconnaissance par la CGI de l?existence de d?faillances techniques au niveau des constructions.

lire aussi