La modernisation economique du Maroc : Les piliers fondamentaux et les défis majeurs

5437685854_d630fceaff_b-

1
Partager :

couv-guerraoui

Le Maroc a fait de l??dification d?une ?conomie ouverte et le d?veloppement d?un syst?me productif fond? sur de grands chantiers structurants s?appuyant sur les avantages comparatifs, comp?titifs et strat?giques de ses diff?rents secteurs d?activit? un de ses objectifs prioritaires. Dans ce cadre, la modernisation ?conomique du pays s?appuie sur un certain nombre de piliers fondamentaux et a des d?fis ? relever pour atteindre les objectifs trac?s.

I-Les piliers fondamentaux de la modernisation ?conomique

La strat?gie de modernisation ?conomique du Maroc s?appuie sur trois piliers fondamentaux?:

1-?Des choix politiques favorisant l??mergence d?une nouvelle g?n?ration d?entreprises et d?entrepreneurs, r?conciliant les citoyens avec leur histoire et renfor?ant la confiance des acteurs dans leurs institutions.

Plusieurs choix politiques ont ?t?, en effet ?mis au service de la strat?gie nationale de modernisation ?conomique. Ils se mat?rialisent par la cons?cration dans la nouvelle Constitution de 2011 des principes de libert? ?conomique et de d?initiative entrepreneuriale.

Ils se traduisent, ?galement par l?affermissement de l?ouverture de l??conomie Marocaine sur son environnement international et la lib?ralisation de ses ?changes ext?rieurs par l?adh?sion pr?coce, d?s 1994 ? l?Organisation Mondiale du Commerce, organisation qui a vu le jour ? Marrakech cette m?me ann?e, ainsi que par la signature de plus de 50 accords de libre-?change.

De m?me, ces choix ont ?t? favoris? par la cr?ation de l?instance Equit? et r?conciliation, qui a permis de tourner une page avec les violations graves des Droits de l?homme dans le pass?.

Enfin, ils ont ?t? ?clair? par l??laboration du rapport du cinquantenaire, qui est le produit d?une audace politique nationale jamais ?gal?e dans l?histoire r?cente du Maroc, o? l?intelligence collective du pays a permis d??laborer un diagnostic sans ?quivoque de 50 ann?es de d?veloppement humain et ce en mettant en perspective pour l?horizon 2025 deux scenarios?:

  • Le scenario de la continuit? qui m?nera le Maroc ? une impasse g?n?ralis?e, au d?sordre et au cahot?;
  • Et le sc?nario du changement, dit ??du Maroc possible??, c?est-?-dire celui de la r?forme, de la modernit?, de la d?mocratie, de la solidarit? et de l?ouverture sur le monde et la civilisation universelle.

C?est ce sc?nario qui se trouve ? la base de la construction en cours de la strat?gie de modernisation ?conomique du Maroc et qui a eu une traduction sur le plan du Droit ?conomique.

2-??? Un Droit ?conomique moderne?:

L?existence d?un arsenal de r?gles de nature ?conomique est en soi un garant de l?existence d?un cadre juridique fixant les droits et les obligations des partenaires ?conomiques et sociaux?, permettant la conclusion de conventions collectives, d?finissant les modalit?s de l?arbitrage et de la gestion des conflits collectifs de travail et offrant les conditions de la modernisation des relations professionnelles au sein de l?entreprise.

En sus de ce cadre juridique, les organisations et associations professionnelles semblent connaitre progressivement une r?elle mutation allant dans le sens de la prise en compte des questions li?es ? la responsabilit? sociale et environnementale?de l?entreprise, associ? ? l?existence d?un syst?me de protection sociale pour les salari?s des secteurs priv?s et publics assez d?velopp?, bien connaissant quelques d?viances , notamment la sous et parfois la non d?claration des salari?s.

Par ailleurs, la modernisation ?conomique du pays s?est renforc?e par l??mergence d?instances de m?diation favorisant l??thique des affaires, la moralisation de la gouvernance ?conomique, et l??laboration de Grands Contrat Sociaux conciliant comp?titivit? ?conomique et coh?sion sociale. Il s?agit notamment du Conseil Economique, Social et Environnemental, de l?Instance Centrale de pr?vention et de lutte contre l corruption et du Conseil de la concurrence.

3-??? Une vision g?ostrat?gique et g?o?conomique nouvelle

Cette nouvelle vision a ?largi les horizons g?ographiques des ?changes du Maroc au sein du march? mondial, faisant que ces horizons ne se limitent plus ? l?Europe, la M?diterran?e, le Monde Arabe et l?Afrique, mais aussi et de plus en plus ? la zone Am?rique ?Asie-Pacifique et ? l?int?rieur du Monde Arabe la zone regroupant les pays du Conseil de Coop?ration du Golf.

Cette nouvelle vision g?o?conomique et g?ostrat?gique part du postulat selon lequel il conviendrait pour le Maroc et ses partenaires amis de promouvoir de nouvelles solidarit?s ?conomiques qui prennent appui sur une valorisation mutuelle des accords de libre ?change qui les lient et ce pour se positionner ensemble dans le syst?me de l??conomie mondiale ? travers le d?veloppement d?investissements joints et d?alliances strat?giques de diff?rentes natures.

L?ensemble de ses fondements constituent les principes directeurs de la vision du Maroc de son futur ?conomique et un substrat des grands chantiers de modernisation ?conomique qu?il promeut. Ils n?cessitent, cependant de relever de nombreux d?fis.

II- Les d?fis ? relever

La modernisation ?conomique du Maroc aura ? faire face ? au moins cinq d?fis majeurs dans le futur?:

  1. Former les comp?tences et ?produire des ?lites ?conomiques, administratives, politiques, scientifiques et associatives d?un niveau d?excellence, de comp?tence, d?engagement et d?int?grit? ? la mesure des nouvelles ambitions g?ostrat?giques et g?o?conomiques du Maroc ?du 21?me si?cle. D?o? le r?le crucial et la responsabilit? imp?rieuse des institutions qui structurent, organisent et pilote l?acte de formation des ?lites et ? leur t?te l??cole certes, mais aussi la famille, l?entreprise, le parti politique, les organisations syndicales et les acteurs de la soci?t? civile.
  2. Organiser les territoires pour mieux pr?parer leurs acteurs ? la lutte efficace contre toutes les formes futures de raret?, les mobiliser pour gagner la bataille redoutable de la comp?titive, mieux les armer ? g?rer la complexit? et les ins?curit?s de l??conomie postindustrielle, ? cr?er des richesses nouvelles et ? promouvoir de l?emploi d?cent.
  3. Garantir les conditions minimales de la citoyennet? par une meilleure r?partition des fruits de la croissance en vue de r?duire les in?galit?s sociales et spatiales, lutter durablement et efficacement contre la pauvret?, la pr?carit? et l?exclusion, am?liorer et ?tendre le b?n?fice de la protection sociale et ce en vue de renforcer le lien social et le vivre ensemble et corr?lativement garantir la stabilit? et la paix sociale indispensable pour entreprendre et consolider la coh?sion sociale.
  4. R?nover la gouvernance de l??conomie et de la soci?t? en s?appuyant sur l?intelligence et le g?nie individuels et collectifs des acteurs, la gestion de proximit?, les modes ?thiques de management fond?s sur des syst?mes appropri?s de contr?le, d??valuation et de reddition des comptes.
  5. Et enfin, r?inventer sans cesse la d?mocratie parce l??conomie est politique et parce que au c?ur de la politique de la gestion des affaires de la cit? et ce en favorisant les pratiques de la d?mocratie participative, l??coute, le dialogue, la concertation, l??laboration et la mise en ?uvre partag?es des projets collectifs fond?s sur de Grands Contrats Sociaux entre les acteurs et forces vives du pays. C?est cette perspective qui permettra une r?gulation positive de la modernisation ?conomique future du Maroc.