Le groupe Shell se penche sur le gaz marocain

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
unnamed Le groupe n?erlandais a dit montrer de l'int?r?t pour le projet national de gaz liqu?fi? et ?tre pr?t ? proposer l'expertise du groupe.? Le PDG du Groupe Shell, Dick Benschop, a ?manifest? en fin de semaine, l'int?r?t du groupe n?erlandais d'investir dans le plan ?national de d?veloppement du gaz naturel liqu?fi? (GNL). Lors d'une entrevue avec le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de ?l'environnement, Abdelkader Amara, le responsable, qui m?ne actuellement une ?visite de travail au Maroc, s'est ?galement f?licit? de ce Plan qui vise ? ?r?aliser l'infrastructure n?cessaire ? la r?ception du gaz naturel liqu?fi?, sa ?regaz?ification, son transport et son utilisation dans la production ?lectrique ?et l'industrie. ?Benschop a, par la m?me occasion, exprim? la volont? de partager avec le ?royaume l'expertise de son groupe en faveur du d?veloppement du GNL au Maroc. De son c?t?, Amara a qualifi? de "tr?s fructueuse" sa rencontre avec le ?PDG de Shell, en affirmant prendre compte des conseils du Groupe en faveur de ?la r?ussite du projet. En effet, l'introduction du gaz naturel liqu?fi? (GNL) au Maroc n?cessite un ?investissement de 4,6 milliards de dollars, dont la grande partie sera ?mobilis?e par des investisseurs priv?s et institutionnels nationaux et ?internationaux dans le cadre de contrats de concessions. Par ailleurs, le terminal GNL sera r?alis? ? Jorf Lasfar, conform?ment aux ?recommandations des ?tudes r?alis?es. Pour transporter le GNL vers les autres ?sites, un gazoduc reliant le terminal GNL au GME, en passant par Mohammedia, ?K?nitra et Dhar Doum, sur une distance d'environ 400 km, sera r?alis?, en plus ?des bretelles reliant ce gazoduc aux centrales ?lectriques. La mise en ?uvre du plan national de d?veloppement du GNL sera scind?e en ?deux parties. La premi?re concerne "le gaz pour l'?nergie" afin de r?pondre aux ?besoins en capacit? additionnelle de production d'?lectricit?, alors que la ?deuxi?me porte sur "le gaz pour l'industrie" visant ? d?velopper l'utilisation ?du gaz naturel dans l'industrie (hors ?lectricit?) et assurer ?l'approvisionnement des consommateurs industriels (y compris le raffinage et ?les phosphates). La demande en ?nergie ?lectrique connaitra une croissance annuelle moyenne ?de pr?s de 6,1% ?entre 2014 et 2016, ce qui conduit ? une ?nergie nette ?appel?e de 38 TWH (t?rawattheure) environ ? l'horizon 2016.

lire aussi