Maroc : Plus de 1,3 million de personnes en sous-emploi, 5 régions abritent 72,6% des actifs âgés de 15 ans et plus

5437685854_d630fceaff_b-

Emploi Maroc

368
Partager :

Casablanca - Le volume des actifs occupés en situation de sous-emploi a augmenté de 365.000 personnes à 1.359.000 au deuxième trimestre de 2020, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Ce volume se répartit sur les villes (753.000 personnes) et la campagne (606.000), indique le HCP dans une note d'information relative à la situation du marché du travail au T2-2020.

Le taux de sous-emploi est ainsi passé de 9% à 13% au niveau national, de 7,8% à 12,2% en milieu urbain et de 10,6% à 14,1% en milieu rural, précise la même source.

S'agissant du volume de la population active occupée en situation de sous-emploi lié au nombre d'heures travaillées, il a quasiment triplé, passant de 343.000 à 957.000 personnes au niveau national. Le taux correspondant passe de 3,1% à 9,1%.

Ladite note fait également ressortir que la population active occupée en situation de sous-emploi lié à l'insuffisance du revenu ou à l'inadéquation entre la formation et l'emploi exercé est passée de 652.000 à 402.000 personnes au niveau national. Le taux correspondant passe de 5,9% à 3,8%.

Les catégories de la population qui ont connu les plus grandes hausses du taux de sous-emploi sont les personnes âgées de 45 à 59 ans (+5,3 points), les personnes n'ayant aucun diplôme (+4,2 points) et les hommes (+4 points).

Les secteurs ayant connu une forte hausse du taux de sous-emploi sont l"industrie y compris l'artisanat" avec +6,9 points (de 5,9% à 12,7%), le BTP avec +5,9 points (de 15,1% à 21%) et les services avec +3,8 points (de 7,7% à 11,5%).

Cinq régions abritent 72,6% des actifs âgés de 15 ans et plus au T2 (HCP)

Une proportion de 72,6% des actifs âgés de 15 ans et plus se situe dans cinq régions du Royaume, selon toujours le le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

La région de Casablanca-Settat vient en première position avec 22,3% d'actifs, suivie de Rabat-Salé-Kénitra (13,7%), de Marrakech-Safi (13,6%), de Fès-Meknès (11,6%) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,4%), indique le HCP dans une note d'information relative à la situation du marché du travail au T2-2020.

Trois régions affichent des taux d'activité plus élevés que la moyenne nationale (44,8%) à savoir, Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 48,3%, Casablanca-Settat (47,5%) et Marrakech-Safi (47,2%), relève la même source.

En revanche, les taux les plus bas sont enregistrés dans les régions de Drâa-Tafilalet avec 38,2%, de Souss-Massa (41,7%) et de l'Oriental (42,1%).

S'agissant du chômage, cinq régions concentrent 70,3% des chômeurs, fait savoir le HCP, précisant qu'il s'agit de Casablanca-Settat (22,9% de chômeurs), de Rabat-Salé-Kénitra (14,1%), de l'Oriental (13,1%), de Fès-Meknès (12,1%) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (8,1%).

Les taux de chômage les plus élevés sont observés dans les régions du Sud (25,2%) et de l'Oriental (24,6%). Avec moins d'acuité, quatre autres régions dépassent la moyenne nationale (12,3%) à savoir Souss-Massa (12,9%), Fès-Meknès (12,9%), Rabat-Salé-Kénitra (12,7%) et Casablanca-Settat (12,7%).


Les régions de Drâa-Tafilalet, de Marrakech-Safi et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima enregistrent, de leur côté, les taux les plus bas avec respectivement 6,9%, 7,2% et 8,7%.