Taghazout bay : L’art et la manière d’un Roi à l’œuvre

5437685854_d630fceaff_b-
1366
Partager :

Il y a quelques jours on a vu le Roi Mohammed VI sur le site de Taghazout bay. C’est normal, c’est dans l’art et la manière du Souverain que dès qu’il met le cap sur une destination, il s’y attelle jusqu’à ce que le projet émerge de la terre. 

Dès son discours du 6 novembre commémorant la Marche verte, le Roi fait remarquer que «la carte du Maroc a bien changé». Il souligne de ce fait qu’il « est inconcevable qu’en dépit des ressources de la région d’Agadir et de ses potentialités, certaines infrastructures de base s’arrêtent à la hauteur de Marrakech», a déploré le Souverain. Aujourd’hui, le gouvernement est interpellé sur un nouveau méga-chantier. Le Roi a appelé à «une réflexion sérieuse sur l’établissement d’une liaison ferroviaire entre Marrakech et Agadir, en envisageant la perspective d’une extension ultérieure au reste des provinces du Sud».

Depuis plusieurs jours le Roi est tout au Sud lançant projet sur projet dans, pour l’instant, le plus important est Génération green, une nouvelle marche agricole2020 -2030 centrée sur l’être humain est destinée à faire doubler à cet horizon le PIB agricole. Il vise aussi à renforcer et à élargir la classe moyenne paysanne par l’entrée dans cette catégorie de 440 mille nouveaux foyers devant consolider l’existant qui tourne autour de 700 mille ménages. 350 mille emplois s’inscrivent aussi dans les ambitions de Génération green. 

Tout au Sud donc, le Roi Mohammed VI lance, visite, inspecte, cadre et si nécessaire recadre. Là aussi on est dans du Mohammed VI pur jus. Raser s’il le faut, limoger si nécessaire, sanctionner si ça s’impose. Après ça tout le monde se met en ordre de marche.

Dès samedi dernier, une information tout ce qu’il y a de pas officiel du tout circule : « Suite aux nombreux dysfonctionnements au projet Taghazout Bay, le Roi a ordonné de stopper tous les chantiers de construction et d'aménagement. Ce matin des unités de Gendarmerie Royale et des Forces Auxiliaires a débarqué aux différents chantiers pour signifier officiellement l'arrêt de tous les travaux. Une commission de haut niveau évaluera les anomalies, corrigera avant de reprendre les travaux sous supervision du Palais Royal. » Officiellement il n’y a rien et la MAP qui relaye d’habitude les activités de l’Etat garde le silence. 

Mais arrêt des travaux il y a et destruction de villas qui ont transgressé la loi il y a aussi pour le bonheur des réseaux sociaux qui montrent des ouvriers s'attelant à la destruction des constructions dans la station balnéaire.

Medias 24 qui a fait le point indique La société Pick Albatros Morocco for Tourism and investment a été sommée d'arrêter immédiatement les travaux et de démolir dans un délai de 48 heures ; de même pour la société Sud Partners sommée de démolir sous 48 heures plusieurs les constructions dépassant les normes. La société Madaëf est également sommée de détruire dans des délais similaires 4 villas de 160 m2 chacune, réalisées sans disposer des autorisations de construction destruction d'extensions non autorisées réalisées au deuxième étage d'un bâtiment. »

lire aussi