Le Maroc et la petite agriculture au Sénégal

5437685854_d630fceaff_b-
1565
Partager :

Un partenariat pour l’accompagnement de la petite agriculture et du milieu rural au Sénégal, vient d’être lancé à Dakar, sous la présidence du roi Mohammed VI et du président sénégalais Macky Sall

Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, a présenté devant les deux chefs d’Etat les grandes lignes de ce programme de partenariat élaboré conformément aux Hautes instructions royales pour faire bénéficier l’Etat sénégalais de l’expertise acquise par le Maroc en matière de développement de la petite agriculture, notamment dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Ce partenariat s'inscrit dans le cadre d'une coopération agricole déjà très active entre le Maroc et le Sénégal et  repose ainsi sur l'approche conjointe de quatre acteurs clés : La Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable, le Groupe Crédit Agricole du Maroc, le Groupe Banque Centrale Populaire, et le ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime.

La contribution de la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable consiste en l’apport de son expertise en matière de développement social et solidaire et d’un apport financier de 1 million d'euros sous forme de don pour la création d'un fonds de garantie avec le soutien du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan de la République du Sénégal, dédié aux prêts qui seront attribués aux petites exploitations agricoles par Atlantic Microfinance for Africa (AMIFA), filiale du Groupe Banque Centrale Populaire.

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc mettra à disposition son expertise en matière d'ingénierie de financement, tout en ayant une contribution financière directe à hauteur de 1,5 million d'euros au dispositif, tandis que  le Groupe Banque Centrale Populaire via l'AMIFA, déjà implantée au Sénégal, apportera une contribution financière additionnelle de 1,5 million d'euros, outre l'accès à ses réseaux et l'utilisation de son back office.

De son côté, le  Ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime contribue à ce partenariat  par  son expérience issue du Plan Maroc Vert, en matière de gestion des projets et de cadrage stratégique.  Le ministre a souligné que  les 3 millions d'euros prévus dans le dispositif adossés au fonds de garantie financé par la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable, permettront un effet de levier pour une disponibilité immédiate de 10 millions d'euros de crédits à distribuer.

«Cela permettra de toucher directement près de 7.000 petits agriculteurs et près de 70.000 cumulés d'ici 5 ans», a précisé Akhannouch.

Les deux chefs d’Etats ont présidé par la suite la cérémonie de signature de deux conventions relatives à la mise en œuvre du programme de partenariat agricole maroco-sénégalais.

Il s’agit d’une convention de partenariat pour la mise en place d’un dispositif de financement pour l’accompagnement de la petite agriculture et du milieu rural,

La seconde convention est un mémorandum d’entente pour la mise en œuvre d’un plan d’aménagement de la pêche au poulpe entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement de la République du Sénégal.

Auparavant, le roi Mohammed VI  a eu, lundi au Palais présidentiel à Dakar, des entretiens en tête-à-tête avec le Président de la République du Sénégal, Macky Sall.