Le secrétaire américain à la Défense, en visite en Tunisie, attendu vendredi à Rabat

5437685854_d630fceaff_b-

Mark Esper est le premier chef du pentagone à se rendre en Algérie depuis Donald Rumsfeld au temps de Bush fils, en février 2006.

164
Partager :

Le Secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a entamé, mercredi, une visite en Tunisie consacrée au renforcement de la coopération en matière sécuritaire et de lutte contre le terrorisme. Il s’agit de sa première tournée au Maghreb où il est attendu jeudi à Alger et vendredi à Rabat.

A Rabat, Mark Esper, travaillera au renforcement « des ‘’relations déjà étroites’’ dans le domaine de la sécurité avec le Maroc, qui accueille chaque année l’exercice militaire African Lion sous le commandement militaire américain pour l’Afrique (Africom). L’exercice a été annulé cette année à cause de la pandémie de Covid-19. Le haut responsable militaire qui a fait ces dé n’a pas précisé si M. Esper serait reçu par le Roi Mohammed VI. »

A Tunis, le chef du Pentagone devra avoir des entretiens avec le président Kaïs Saïed, ainsi qu'avec son homologue tunisien, Ibrahim Bartagi.

Le responsable américain devra également prononcer un discours au cimetière américain de Carthage, où sont enterrés des militaires américains qui sont tombés en Afrique du Nord, pendant la deuxième guerre mondiale.

Depuis 2011, les Etats Unis ont investi un milliard de dollars dans l'armée tunisienne, selon la défense américaine.

L’objectif de cette tournée maghrébine est « d’évoquer les menaces que représentent pour les organisations extrémistes comme le groupe Etat islamique (EI) ou Al-Qaida, ainsi que « l’instabilité régionale exacerbée par les activités pernicieuses de la Chine et la Russie sur le continent » africain, a indiqué un haut responsable militaire américain.