Le plan de déconfinement, faux-vrai et vrai-faux

5437685854_d630fceaff_b-
10848
Partager :

Le Quid a publié dès qu’il l’a reçu hier soir un document de cinq pages qui se présentait comme un « Plan pour le déconfinement ». On s’était alors demandé si le Maroc se préparait au déconfinement (ce qui, il faut l’espérer, finira par arriver) en essayant une sortie prudente et progressive pour un retour à la « normalité » ?  Le Quid a également précisé que ce plan de déconfinement ressemblait plus à une réflexion sur la question, ajoutant, même si on avait des soupçons, qu’on n’a pas pu en déterminer la source. On a également annoncé que ce « plan » circulait. Ces précautions prises, on a décidé, en dépit de son anonymat, d’en publier de larges extraits. En cela on a été motivé par sa cohérence, sa construction et sa déclinaison d’un plan et d’un échéancier de déconfinement précis. 

On pouvait croire dans un premier temps à une « fuite » ou un ballon d’essai. Cette piste bien que déjà pas très probable, a été définitivement écartée jeudi en début d’après midi par un démenti de la MAP qu’elle a inséré dans sa rubrique quotidienne sur le « faux du vrai » dans les informations qui circulent sur le Covid-19 au Maroc. Il a mérité moins d’une ligne : « - un plan de levée du confinement est proposé par le Maroc. FAUX ». Sachant par ailleurs que le ministre de l’Intérieur, Abdellatif Laftite, a bien indiqué devant les parlementaires, le contraire aurait été étonnant, que la réflexion sur les différents scénarii est bien engagée sans en privilégier aucun ni s’avancer sur des dates précises. 

De toute façon, face aux dégâts économiques du confinement, la question du déconfinement agite et tente tous les pays qui y vont à reculons : Tous sont sur ce sujet sur un pied d’égalité : l’hésitation. Y aller au risque d’être submergé par une nouvelle vague de contaminations ou maintenir le confinement au risque de la faillite économique et sociale. Il faut l’avouer, le monde est devant un choix cornélien.

Quoi qu’il en soit et pour revenir au « plan de déconfinement », on est en présence d’un vrai-faux ou d’un faux-vrai, au choix. La tonalité, autre piste pouvant conduire à ses auteurs, laisse penser que ce sont les milieux d’affaires qui pourraient être derrière. En le faisant circuler anonymement, ces milieux avaient certainement en tête de susciter un débat public sur la programmation du déconfinement.

Cela-dit, le jour même apparait un autre document, destiné aux petites et moyennes entreprises, portant le logo de la CGEM. Son intitulé est éloquent : « Guide pratique des mesures préventives et sanitaires COVID-19 - Assurer un meilleur retour progressif à l'activité normale. » Sur plusieurs pages il détaille les mesures que devraient prendre les entrepreneurs pour assurer la sécurité de leurs employés sur les lieux de travail. 

lire aussi