Mais où sont passés nos sachants ?

5437685854_d630fceaff_b-
721
Partager :

Les Think tanks du monde confinés ou pas ?

Les neurones de nos pensants observent-elles leur droit de retrait pour une pause biologique.

Ce n'est peut-être pas le cas pour tout le monde !

Car en ce moment, cela chauffe, intellectuellement parlant, chez les Think Tanks Anglo saxon pour trouver la meilleure façon de subir les changements inéluctables, sans que cela change vraiment, le soir de la fin de cette crise sanitaire.

Stop ! Je vous arrête tout de suite car si j’ai le doute facile et cartésien, je suis sûr d’une chose au moins, il n’y a ni complot ni donneurs d’ordre à tout cela. 

En revanche je reste convaincu que certains centres d'intérêt ont fini par sauter sur l’occasion pour purger certaines crises qui s’annonçaient inéluctablement (Dettes des états, bulles boursières, prêts étudiants américains etc.).

Pendant qu’on y est, autant tout solder en même temps ?

Reste qu’une fois la bête lâchée, comment la domestiquer à nouveau ? C’est un autre registre.

Au contraire des anglo-saxons, les cercles francophones et européens, dits de raison, semblent aux abonnés absents. Ils sont à l'évidence tétanisés par les perspectives d’un déclin prévisible d’un modèle dit des lumières. 

Et du moment au questionnements existentiels, où sont donc passés tous les extrémistes, les terroristes et les grand-banditistes du monde ? Comme par enchantement, ils ont disparu du radar médiatique. Semblent-ils !

Et les orthodoxes du matérialisme pure et dure feront-ils le dos rond devant le retour probable du religieux ?

Les laïcards de tout bord, sont-ils partis se ressourcer dans leurs loges maçonniques pour un moment ?

Et Viva l’Etat providence, à la sauce Corona, chanteront certainement les socialisants de tout bord 

Décroissance, décroissance s'apprêtent à crier les verts de tous les pays. 

En face, nos Think Tanks semblent abasourdis par une telle réactivité de nos autorités marocaines. Tant d'anticipation positive, de capacité de transformation et de mobilisation au point de ne pas reconnaître leur Maroc tant décrié auparavant, ça dérouterait un tank. 

Le Royaume debout et en ordre de bataille sur tous les fronts (sanitaire, sociale et économique) au point d’être qualifié par le portail forbes.fr de « Plan Marshall » 

Zéro faute ! Pourvu que ça dure ! Que cela ne soit pas juste une belle crise d'intelligence 

Adnane Benchakroun 

Vice président de l'Alliance es Economistes Istiqlaliens

lire aussi