CAN Futsal : Le Maroc proche de l'Égypte

5437685854_d630fceaff_b-
830
Partager :

Après avoir connu des débuts assez compliqués dans cette variante du football, le Maroc depuis quelques années se hisse au sommet du futsal continental en devenant la première référence dans cette discipline sportive sur le plan africain. Elle essaye peu à peu de détrôner l'Égypte, ancienne mastodonte de ce sport en revenant progressivement à sa longueur. Si cette édition 2020 a permis une nouvelle fois au Maroc de réduire la marge qui la séparait de son rival voisin d'Afrique du Nord, il n'en demeure pas moins que l'Egypte pourrait de nouveau rebondir lors des prochains rendez-vous. Un rendez-vous qui sera aussi palpitant que les duels observés sur Casino777. Faisons ensemble un bref bilan de cette rivalité positive entre ces deux nations et son Impact sur le futsal africain.

L’Égypte, leader originel du futsal en Afrique.

Au commencement du futsal africain était l'Égypte. Cette nation grâce aux moyens financiers et au bon encadrement technique fournis dès le départ a permis à son équipe de connaître ses grandes heures de gloire dans la discipline. Cela s'est démontré par un règne sans partage des Pharaons pendant plus de 08 ans sur le toit de l'Afrique. On en a pour preuve que cette équipe égyptienne a remporté les trois premières éditions de la Coupe d'Afrique des Nations de Futsal qu'elle a organisé en 1996, 2000 et 2004 respectivement face au Ghana, au Maroc et au Mozambique. Elle a cependant perdu également trois finales notamment en 2008 face à la Libye et lors des éditions 2016 et 2020 face au Maroc. Tout cela fait d'elle l'équipe ayant remporté le plus grand nombre de titres dans la compétition avec 03 trophées gagnés.

Le Maroc, nouveau conquérant du futsal africain.

Depuis sa finale perdue en 2000 face à l'Egypte, les Lions d'atlas ont commencé à construire petit à petit leur système de jeu et à préparer leur succès futurs. Pour ce faire, ils ont amélioré leurs infrastructures en la matière, développer le futsal dès le jeune âge en organisant des tournois pour enfants et en formant des professionnels pour leur bon encadrement technique. Ces efforts ont finalement payé puisqu'ils ont abouti en 2016 à une équipe disciplinée et remarquable qui a réussi à battre l'Egypte en finale de la compétition continentale sur le score de 03 buts à 2. Les Pharaons à la fois surpris et déçus par ce deuxième échec de suite dans le tournoi, après leur finale perdue en 2008 face à la Libye 4 buts à 3, placèrent alors tous leurs espoirs sur la prochaine édition en 2020. Ils pensaient qu'elle symboliserait pour eux l'année de la rédemption et de l'accession une nouvelle fois au trône continentale. Mais après un parcours flamboyant des phases de poules jusqu’aux demi-finales où ils n'ont perdu aucun match durant cette CAN 2020, les égyptiens se sont fait surprendre de nouveau par l'armada offensive marocaine et cette fois de manière encore plus remarquable. Le score à l'arrivée était sans appel. Ce fut un 5 0 cinglant pour une finale historique qui restera à jamais graver dans les annales du futsal africain. Désormais à 02 trophées contre 03 pour l'Égypte, le Maroc a des raisons de croire en une éventuelle remontada sur son éternel rival et les Pharaons de leur côté ont de quoi s'inquiéter sur leur suprématie dans les années à venir.

Le Maroc et l'Egypte, un règne sans partage sur le continent africain.

Ces deux nations concentrent à elles seules 85% des trophées de la plus importante compétition de futsal sur le continent puisqu'elles ont gagné 05 des 06 éditions de CAN organisées en 24 ans hormis la seule remportée par la Libye en 2008. Cette super puissance de l'Afrique du Nord et plus précisément de l'Égypte et du Maroc ne permet pas aux autres équipes du continent de rivaliser avec elles afin de prétendre aussi au graal continental ce qui n'est pas très bien pour l'universalité du jeu.

La prochaine édition de la CAN Futsal s'annonce très riche en suspens car elle permettra peut-être de départager les deux ogres du continent.