Le globe-trotter marocain Karim Mosta à Casablanca, avant de mettre, à 67 ans, le cap sur Dakar

5437685854_d630fceaff_b-

Le globe-trotter marocainà vélo Karim Mosta arrivant à Casablanca

1
Partager :

Casablanca - Une réception a été organisée, mardi à Casablanca, en l'honneur du globe-trotter marocain Karim Mosta, double vainqueur de la coupe du monde d'ultra-marathon, qui a entamé en mai dernier un nouveau défi consistant à relier Amsterdam à Dakar à vélo.

Sur un parcours total de 6.000 km, Mosta effectue ce périple pour "lutter contre toute forme de violence et promouvoir la pratique du sport".

En route vers Casablanca, il a fait escale dimanche à Tanger, en provenance d'Amsterdam, dans le cadre d'un voyage qu'il a entamé le 8 mai dernier depuis le stade Abdelhak Nouri dans la capitale néerlandaise, en passant par la Belgique, la France et l'Espagne. Son arrivée à sa destination finale, Dakar, est prévue vers le 25 juillet.

Cette cérémonie a été rehaussée par la présence du gouverneur de la préfecture d'arrondissements de Casablanca-Anfa, M. Aziz Dadas et d'acteurs sportifs et associatifs.

S'exprimant à cette occasion, Mosta (67 ans) s'est dit très heureux de l'accueil qui lui a été réservé, relevant que cela lui poussera à redoubler d'efforts afin de pouvoir clôturer son périple en terre sénégalaise, contribuant ainsi à faire répandre les valeurs nobles du vivre-ensemble, de la paix et de la fraternité.

Il a relevé, dans ce sens, que l'âge ne constitue pas un obstacle devant la réalisation de ses ambitions, indiquant que le choix du point de départ de cette épreuve n’est pas fortuit, vu la situation du joueur néerlando-marocain Abdelhak Nouri, victime de lésions cérébrales et plongé dans le coma depuis 2017.

Outre cet objectif humanitaire, Karim Mosta ambitionne, à travers cette initiative, de lutter contre la violence sous toutes ses formes.

L'objectif principal de ce challenge est de stopper les messages de haine et de violence, surtout sur les réseaux sociaux, a-t-il fait savoir, ajoutant que durant cette aventure, il ira à la rencontre des gens et animera des conférences dans certaines écoles afin d’inculquer aux générations montantes le goût de l’effort et le dépassement de soi.

En 2019, Karim Mosta a relié Casablanca à La Mecque, parcourant 8000 km et traversant treize pays.

Né à Casablanca, Karim Mosta a participé à 165 raids à travers le monde et pris part à 29 éditions du marathon des sables. Il a également effectué à cinq reprises le tour de la terre en courant.