Après l'aviation, les projets de Bombardier pour le ferroviaire au Maroc

5437685854_d630fceaff_b-

2258
Partager :

Bombardier Transport vient d’annoncer ce jeudi 20 Octobre à Casablanca, sa stratégie pour la mise en place d’un cluster industriel ferroviaire au Maroc visant à servir le marché marocain et renforcer l’export vers l’Afrique. Ce nouveau cluster ambitionne de stimuler l’écosystème local pour servir non seulement le marché marocain, mais aussi le développement des opportunités d’affaires en Afrique.

Intervenant lors d’une rencontre consacrée à la présentation de la stratégie marocaine de Bombardier Transport aux fournisseurs locaux et étrangers, le ministre délégué chargé des petites entreprises et de l’intégration du secteur informel, Mamoun Bouhdoud, a indiqué que ce cluster industriel ferroviaire vise aussi à fournir en partie les projets européens du groupe. Avant d'ajouter que "l’attention que porte le groupe au secteur du transport ferroviaire marocain est d’une grande importance pour l’économie nationale", en signalant que le Maroc est prêt à accompagner le groupe dans tous ses projets d’investissements. 

Le succès du Maroc dans les secteurs de l'industrie automobile et de l'aviation a encouragé le Royaume à investir dans le transport ferroviaire, un secteur où le groupe canadien a accumulé une grande expérience, a souligné le ministre. Par-devers soi, l’ambassadeur du Canada à Rabat, Nathalie Dubé a mis en évidence que l’ambition du groupe d’étendre ses investissements au Maroc contribuera à renforcer les relations de coopération liant le Royaume et le Canada, en particulier sur le plan économique.

Par ailleurs, le Maroc est un partenaire stratégique pour le Canada, a dit la diplomate, ajoutant que le Royaume se positionne en tant que porte d'entrée pour s'implanter et investir en Afrique.

Pour sa part, le président de Bombardier Transport Maroc, Taoufiq Boussaid a souligné que "le Maroc est l’endroit logique pour installer notre plateforme stratégique industrielle (…) Le Royaume est déjà en avance grâce à des projets d’investissement solides en matière d’infrastructure ferroviaire, de matériel roulant pour les chemins de fer et de réseaux urbains".

L’investissement de capitaux étrangers via la localisation est essentiel pour stimuler l’activité aux niveaux national et international, a-t-il noté, relevant qu’un écosystème fort générera plusieurs avantages économiques, dont la création d’emplois et l’amélioration de la compétence de la main d’œuvre locale à travers la formation et le transfert de technologie, ce qui attirera, selon lui, davantage d’entreprises étrangères pour investir au Maroc.