Le CAM rencontre les filières agricoles phoénicicole, rose à parfum et arboriculture fruitière

5437685854_d630fceaff_b-

Tarik Sijilmassi PDG du Crédit Agricole

1
Partager :

Casablanca - Dans le cadre de son cycle de rencontres avec les interprofessions agricoles, le Crédit Agricole du Maroc (CAM) a tenu récemment des réunions avec les fédérations interprofessionnelles de trois filières agricoles: phoénicicole, rose à parfum et arboriculture fruitière.

Afin de soutenir le développement des filières agricoles, le CAM poursuit son cycle de rencontres initié fin novembre 2020 et visant à promouvoir les échanges avec les différentes fédérations interprofessionnelles du secteur, indique un communiqué du groupe.

Trois réunions se sont ainsi tenues jeudi dernier, avec la Fédération Interprofessionnelle Marocaine des Dattes (FIMD), la Fédération Interprofessionnelle Marocaine de la Rose à Parfum (FIMAROSE) et la Fédération Interprofessionnelle de la filière de l’Arboriculture Fruitière au Maroc (FEDAM) et ce en présence de représentants de la Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement Rural (COMADER) et du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts (MAMPDREF).

Ces rencontres d’échange et de partage entrent dans le cadre du processus global initié par le CAM en collaboration avec la COMADER et le MAPMDREF en vue d’accompagner chaque interprofession dans l’atteinte des objectifs fixés par les nouveaux contrats programmes qui seront mis en œuvre dans la cadre de "Génération Green 2020-2030", relève le communiqué.

Les trois réunions, qui ont regroupé chacune les professionnels et acteurs des trois chaînes de valeur, ont permis d’évaluer la situation actuelle des filières concernées, leurs spécificités, leurs contraintes ainsi que les enjeux et les leviers à actionner pour leur croissance, mais aussi de définir leurs attentes vis-à-vis de la Banque et de faire le point sur leurs besoins en termes d’accompagnement notamment financier.

Au cours de chacune des trois réunions, les intervenants ont souligné la nécessité d’apporter un soutien particulier à la valorisation et la commercialisation en tant que leviers importants pour la croissance et le développement des filières, note la même source.

Dans ce sens, l’ensemble des professionnels ont insisté sur l’importance du financement pour appuyer les filières en aval. Ce faisant, ils ont fortement remercié le CAM pour les efforts significatifs qu’il déploie pour l’accompagnement des trois filières agricoles et du secteur agricole marocain de manière générale, en mettant en exergue le fait que c’est l’unique institution bancaire qui œuvre activement pour appuyer le développement des filières agricoles lesquelles ont connu une nette amélioration de leurs performances et indicateurs clés grâce au Plan Maroc Vert et aux efforts considérables déployés par les producteurs, la profession et l’État, souligne le communiqué.

Le CAM a réitéré son engagement ferme d’accompagner ces filières dans le but d’accroitre leur production, d’améliorer leur compétitivité et d’assurer leur pérennité et ce à travers ses différents canaux de financement (Banque classique, Tamwil El Fellah, ARDI, CAM Leasing, Akhdar Bank) mais aussi via de l’accompagnement non-financier pour assurer l’inclusion financière des agriculteurs.

A l’issue de chaque rencontre, il a été convenu de mettre en place un cadre institutionnel impliquant l’ensemble des parties prenantes : MAPMDREF-INTERPROFESSION-CAM-COMADER afin de mettre en place des mesures de soutien adaptées et un dispositif d’accompagnement des opérateurs au cas par cas, conclut la même source.