Brésil : Ronaldo devient propriétaire de 90% du club Cruzeiro

5437685854_d630fceaff_b-

Quarante-deuxième Ballon d'Or - Luis Nazario de Lima, dit Ronaldo, vainqueur en 1997 du prestigieux titre

1
Partager :

Belo Horizonte (Brésil) - L'ancien attaquant brésilien Ronaldo Nazario a officiellement signé le contrat par lequel il est devenu propriétaire de 90% de Cruzeiro, l'un des clubs de football les plus célèbres du Brésil.

En vertu de ce contrat, la société de l'ancien joueur de l'équipe nationale brésilienne devient le manager direct de la Société anonyme de football (SAF) Cruzeiro, indique un communiqué de la direction de l'équipe qui évolue actuellement en deuxième division.

"Cruzeiro est déjà sous la direction effective de Ronaldo Nazario et de son groupe d'entreprises. Suite à l'approbation par acclamation la semaine dernière par le conseil d'administration des ajustements au modèle de contrat, Cruzeiro et Ronaldo ont signé le contrat d'achat de 90 % des actions", souligne la même source.

La signature du contrat définitif a mis fin à près de quatre mois de négociations, puisque le 18 décembre dernier, "El Fenomeno" (le phénomène) a annoncé un pré-accord pour l'achat du club de football.

La découverte de dettes qui ne figuraient pas dans la documentation initiale et la résistance des dirigeants de Cruzeiro à céder tout pouvoir au footballeur ont retardé la signature de l'accord.

Le contrat initial prévoyait que Ronaldo, également propriétaire du Real Valladolid (Espagne), paierait quelque 400 millions de reais (85 millions de dollars) sur plusieurs années pour s’adjuger 90% des actions, en assumant les dettes contractées par l'équipe (environ 212,7 millions de dollars).

Pour ajuster l'accord et inclure les dettes cachées, les dirigeants de Cruzeiro ont inclus de nouveaux actifs, comme les camps d'entraînement de l'équipe.

Bien que le contenu du nouveau contrat ne soit pas encore divulgué, la presse locale indique que les dépenses de Ronaldo seront bien inférieures aux prévisions initiales.

Afin de céder son contrôle et sa gestion à un groupe privé, Cruzeiro a dû changer ses statuts pour devenir une SAF, une procédure qui a été adoptée par d’autres clubs brésiliens, comme Botafogo, Vasco da Gama et Bahía, qui cherchent aussi des investisseurs privés.