''C'est mon échec, pas celui des joueurs'', assure Regragui, mais n’est-ce pas celui de nous tous ?

5437685854_d630fceaff_b-

L'entraîneur marocain Walid Regragui (R) et le défenseur marocain #2 Achraf Hakimi (G) après l déafaite lors du match de football des huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2024 entre le Maroc et l'Afrique du Sud au Stade Laurent Pokou à San Pedro, le 30 janvier 2024. (Photo SIA KAMBOU / AFP)

1
Partager :

 

"J'ai échoué, c'est mon échec, pas celui des joueurs", a déclaré le sélectionneur du Maroc Walid Regragui après l'élimination mardi à San-Pédro contre l'Afrique du Sud (2-0) dès les huitièmes de finale de la CAN, alors qu'il avait fixé les demi-finales comme objectif minimum. Ça se discute et on discutera sa déclaration dans un prochain article, car sans doute aucun la responsabilité et celle de nous tous.  

Pour l’instant, écoutons-le : "Je porte la responsabilité de cet échec, je ne suis pas quelqu'un qui se cache, sur mes choix de jeu, mes choix de joueurs", a dit le coach, quatrième du dernier Mondial avec les Lions de l'Atlas.

Regragui n'a pas évoqué son avenir, alors qu'il avait annoncé avant le tournoi qu'il partirait s'il n'atteignait pas le dernier carré de la CAN organisée en Côte d'Ivoire.

"A chaud ça ne sert à rien de tirer des conclusions", a affirmé le sélectionneur mardi soir en conférence de presse. Pour son maintien ou non à la tête de la sélection, "on va réfléchir", a-t-il ajouté, "on prendra la meilleure décision pour le Maroc".

"Mais ce n'est pas la fin du monde, on n'est pas la seule équipe, beaucoup de favoris (ont été éliminés), on va revenir plus fort, même si ça fait longtemps qu'on attend", a-t-il lancé, allusion à la seule victoire du Maroc en CAN, en 1976.

"Cette équipe se construit, il y a beaucoup de jeunes, je suis sûr qu'ils gagneront la Coupe d'Afrique à l'avenir, inch'Allah", a conclu Regragui.(AFP)