CAN-2023 (1er tour), la CAN de licenciement des sélectionneurs

5437685854_d630fceaff_b-

Le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, de la gloire aux abimes

1
Partager :

Rachid Maboudi (envoyé spécial MAP)

San Pedro (Côte d’Ivoire) – La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football, qui se tient en Côte d’Ivoire (13 janvier-11 février), a été fatale pour de nombreux sélectionneurs qui ont payé les frais de l’élimination précoce de leurs équipes dès le premier tour.

La Côte d’Ivoire, pays hôte, a ainsi limogé son sélectionneur Jean-Louis Gasset mercredi pour "résultats insuffisants", deux jours après une lourde défaite (0-4) contre la Guinée Equatoriale. Gasset a été licencié alors même que la Côte d’Ivoire entretenait quelques espoirs de se hisser en huitièmes.

"Il est mis fin aux contrats du sélectionneur-entraîneur Jean-Louis Gasset et de son adjoint Ghislain Printant pour résultats insuffisants", indique la fédération ivoirienne de football (FIF) dans un communiqué.

L’Ivoirien Emerse Faé, qui était l’un des adjoints du technicien français âgé de 70 ans, assure désormais l’intérim. Il sera appelé à insuffler une nouvelle dynamique dans une équipe ivoirienne qui a été très critiquée après les deux défaites face au Nigéria (0-1) et à la Guinée Equatoriale (0-4) et une victoire devant la Guinée Bissau (2-0).

Si la Côte d’Ivoire s’est qualifiée miraculeusement pour les huitièmes de finale à la faveur de la victoire de la sélection marocaine, mercredi soir, face à la Zambie (1-0), elle doit se retrousser les manches face au Sénégal (tenant du titre) en huitièmes de finale, si elle espère ne pas revivre le même cauchemar du premier tour.

De son côté, la Fédération ghanéenne de football (GFA) a annoncé avoir mis fin aux fonctions du sélectionneur de l’équipe nationale, l’Irlandais Chris Hughton, après l’élimination des Black Stars dès la phase de poules de la CAN.

"Le Conseil exécutif a également pris la décision de dissoudre l’équipe technique des Black Stars", précise un communiqué de la GFA.

Dans le groupe B de la CAN, le Ghana n’a obtenu que deux points en trois matches face au Cap-Vert (défaite 2-1), à l’Egypte (2-2) et au Mozambique (2-2), des résultats insuffisants pour se qualifier en huitièmes de finale de la compétition.

Quant au sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, son contrat a été résilié, lui aussi, par la Fédération algérienne de football (FAF), au lendemain de l’élimination de l’équipe d’Algérie dès le premier tour de la CAN. Oubliée la CAN qu’il avait remportée. Sans sommation il passe de de la gloire aux abimes

"J’ai rencontré le sélectionneur national Djamel Belmadi pour discuter des implications de cette élimination amère, et nous sommes parvenus à un accord amical pour mettre fin à notre relation et résilier le contrat qui lie l’entraîneur à la Fédération algérienne de football", selon le président de la FAF, Walid Sadi.

Pour la deuxième édition d’affilée, les Fennecs ont été éliminés de la CAN dès le premier tour à l’issue de leur défaite mardi soir face à la Mauritanie (0-1).

Un autre favori à la victoire finale, la Tunisie, a été éliminé dès le premier tour, ce qui a précipité le départ de son sélectionneur Jalel Kadri.

Kadri, en poste depuis janvier 2022, a annoncé sa décision dans des déclarations télévisées à l’issue du match nul (0-0) contre l’Afrique du sud qui a scellé l’élimination des "Aigles de Carthage" de la compétition sans la moindre victoire.

"Ma décision est claire. J’ai un contrat qui fixe comme objectif les demi-finales et puisque cet objectif n’a pas été atteint le contrat prend fin", a-t-il déclaré. "C’est ma décision et c’est ce que mon contrat stipule".

En ce qui concerne la Gambie, qui a été éliminée, elle aussi dès la phase de poule, son entraineur belge Tom Saintfiet a annoncé son départ après la défaite des "Scorpions" face au Cameroun (2-3).

"Je démissionne avant la fin de mon contrat en août 2026, j’ai informé le président il y a quelques jours", a précisé le coach belge, ajoutant "je serai toujours le coach souriant de la Gambie, c’est la plus belle période de ma carrière, je serai toujours gambien".

En définitive, la phase à élimination directe de la CAN sera âprement disputée entre les seize équipes qualifiées. Seules les sélections les mieux aptes à gérer ce genre de stress et de situations pourront aller jusqu’au bout et espérer réaliser l’exploit tant rêvé de conquérir le sacre continental.