El Brazi, Najdi, Azarou, Ahaddad, Bencherki, Ounajem, des footballeurs marocains qui font le bonheur des clubs égyptiens

5437685854_d630fceaff_b-

340
Partager :

Le Caire – Le championnat égyptien de football a commencé, ces dernières années, à attirer plusieurs joueurs marocains qui se sont vite imposés au sein de leurs clubs respectifs, à la faveur de leur technicité, talent et leur aptitude à s'accommoder aux différents schémas tactiques.

"Le championnat égyptien a connu ces dernières années une forte présence des joueurs marocains qui ont été engagés par les plus grands clubs égyptiens", a assuré le journaliste sportif égyptien Mahammad Sif.

"Il s’agit de joueurs talentueux et de gros calibre, qui ont énormément contribué aux victoires décisives signées par leurs clubs, sur les plans local et continental", a-t-il déclaré à la MAP.

Le baptême de feu des joueurs marocains dans le championnat égyptien est à mettre, sans doute, à l’actif de l’ancien gardien de but de l’AS FAR et des Lions de l’Atlas, feu Abdelkader El Brazi, qui avait été l’un des premiers joueurs marocains à débarquer en Egypte en 1998. Avec le club d’Al Ismaily, il a su bien défendre ses cages et permettre à son équipe de remporter la Coupe d’Egypte à l’époque.

"El Brazi était un grand gardien de but et s’est illustré avec Al Daraweech (surnom d’Al Ismaily) durant les trois saisons qu’il y avait passées. Il était décisif dans les matches de son club face à Al Ahly, Zamalek, ou Al Moukawloon Al Arab", a ajouté le journaliste sportif égyptien.

Grâce à sa persévérance et à son talent, El Brazi a vite gagné en popularité dans la ville d’Al Ismailia, avant qu’il ne quitte le club suite à une décision interdisant aux gardiens de buts étrangers d’évoluer dans les clubs égyptiens, se rappelle Mahammad Sif.

La liste des joueurs marocains qui ont jeté leur dévolu sur le championnat égyptien ne s’arrête pas là. En effet, l’ancien sociétaire du Raja de Casablanca, Omar Najdi, avait rejoint en 2011 le club de Misr Al Makasa, avant d’aller défendre les couleurs d’autres clubs hors de l’Egypte.

Najdi, qui a disputé 101 matches avec le club égyptien, a marqué 15 buts et contribué à la réalisation de 14 autres. Les supporters de Misr Al Makasa se souviendront à jamais du but victorieux signé par le joueur marocain face au Zamalek en 2011, qui a permis à son club de remporter le championnat d’Egypte.

L’avant-centre d’Al Ahly Oualid Azarou, prêté au club saoudien d’Al Ittifak, avait signé, lui aussi, un bon début au sein du club cairote en s’imposant parmi les meilleurs buteurs du championnat égyptien.

Lors de la saison 2017-2018, Azarou avait inscrit 18 buts devenant ainsi le meilleur buteur étranger du championnat égyptien.

Les bonnes performances d'Azarou avec Al Ahly ont poussé son rival du Zamalek à s’attacher les services de son compatriote Hamid Ahaddad, ancien joueur du Difaâ d'El Jadida. Cependant, Ahddad n’a pas eu l’occasion d’être titulaire avec la "forteresse blanche", en disputant seulement 13 matches.

Khalid Boutaïb, le plus important but du Zamalek

En dépit du peu temps de jeu qu’il a eu, le joueur marocain a contribué au sacre final de son club à la Coupe de la CAF, notamment avec son but inscrit à la dernière minute face au club angolais Atlético Petróleos, permettant ainsi au Zamalek de se relancer dans la compétition.

Une autre star marocaine a marqué de son empreinte le Zamalek. Il s’agit, en l’occurrence, de l’international Khalid Boutaïb qui a rejoint la forteresse blanche en 2019 après son expérience au club turc Yeni Malatyaspor.

Le joueur marocain n’a pas pu révéler toute l’étendue de son talent avec le Zamalek pour cause de multiples blessures. Il a résilié unilatéralement son contrat avec le club égyptien. Mais Boutaïb a inscrit les plus importants buts ayant permis au Zamalek de remporter l’édition 2019 de la Coupe de la CAF.

Toujours à la recherche des talents marocains, le Zamalek va recruter pour trois saisons l’ancienne star du Wydad, Achraf Bencherki. L’attaquant marocain a su s’adapter en un temps record au rythme du championnat égyptien, devenant en peu de temps le joueur préféré du public.

Bencherki a joué un rôle crucial dans les victoires de son club à la Supercoupe africaine et la coupe d’Egypte.

Parmi les joueurs marocains au championnat égyptien figure aussi l’ancienne star du Wydad, Ahmed Ounajem, qui évolue aussi au Zamalek après avoir signé un contrat de trois ans.

Selon les chroniqueurs sportifs égyptiens, Ounajem qui a, lui aussi, contribué au sacre de son club à la Supercoupe africaine grâce à un superbe but dans la cage du portier de l’espérance de Tunis Ben Chrifa, peut former avec son compatriote Bencherki un duo de choc.

Les joueurs marocains ont réussi au cours des dernières années à s’imposer au championnat égyptien et répondre présents lors des matches cruciaux, particulièrement dans les rencontres de la Coupe d’Egypte et les compétitions continentales, a souligné, dans une déclaration à la MAP, le chroniqueur égyptien Mohamed Arrai.

Et d’expliquer que les joueurs marocains se distinguent par leur persévérance et assiduité, outre leur détermination à réussir, notant que ce sont des qualités leur permettant de s’imposer dans les différents championnats étrangers.

Pour lui, le championnat marocain est devenu au cours des dernières années parmi les meilleurs championnats au niveau africain, vu le niveau élevé de compétitivité en son sein, notant que cela s’est reflété sur le plan continental, comme en témoigne la présence continue des clubs marocains dans les derniers tours des compétitions africaines.

Pour sa part, le chroniqueur Mahammad Sif a souligné que le championnat égyptien comprend d’autres joueurs marocains talentueux qui n’ont pas su s’imposer dans leurs clubs pour cause de leur non adaptation avec le rythme du jeu en Egypte ou leur non titularisation.

*MAP