Foot : un Picasso offert à Platini par un russe, va-t-on retirer la coupe du monde 2018 à la France

5437685854_d630fceaff_b-

Michel Platini à Doha au Qatar, en 2011( Photo AFP)

1
Partager :

Michel Platini, président de l'UEFA lors de l'attribution du Mondial-2018 à la Russie, déjà mis en cause sans réelle suite dans l’attribution au Qatar de la même coupe, aurait reçu d'un oligarque russe une œuvre de Pablo Picasso, selon des informations de presse citant des écoutes téléphoniques de l'ex-dirigeant, qui rend publique mardi une plainte contre Gianni Infantino, p,atron de la Fifa. Comme par hasard, cette révélation sort au grand public alors qu’une chasse à tout ce qui touche de près est de loin à la Russie est ouverte depuis que Moscou est en guerre contre l’Ukraine. A ce train-là on devrait retirer la titre de champion du monde 2018 à la France. N’a-t-on pas vu la National Gallery de Londres renommer "Danseuses ukrainiennes" un tableau du peintre impressionniste français Edgar Degas connu jusque-là sous le nom de "Danseuses russes", et ce n’est là qu’un infime exemple de la traque des arts et des auteurs russes au rang desquels on retrouve les Bolchoï, Tolstoï et autres Dostoïevski.   

Des écoutes de 2017 révélées par Mediapart lundi dans le cadre de l'information judiciaire ouverte par le parquet national financier (PNF) sur l'attribution en 2010 des Mondiaux-2018 et 2022, à l'époque de la présidence Platini à l'UEFA, jettent le trouble sur le dirigeant français âgé de 66 ans.

Ce dernier a reconnu dans une conversation avec sa femme avoir reçu un "tableau" d'un certain "Ouchmanov", qui pourrait être, selon Mediapart, l'oligarque Alicher Ousmanov, actuellement visé par des sanctions de l'Union européenne après l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Sollicité par l'AFP sur ce dossier, l'entourage de Michel Platini n'a pas donné suite.

L'ex-N.10 des Bleus s'oppose frontalement depuis plusieurs années à Infantino et à son entourage, qu'il soupçonne de l'avoir évincé de la course à la présidence de la Fifa en 2015 en alertant le parquet suisse sur un paiement suspect de 2 millions de francs suisses (1,8 million d'euros), réalisé par la Fifa sur ordre de son président Sepp Blatter à l'attention du Français en 2011, sans justification écrite.

Michel Platini et Sepp Blatter ont été mis en accusation dans l’affaire de l’attribution de la coupe du monde en Suisse en novembre 2021 pour plusieurs délits dont l'escroquerie et s'acheminent vers un procès. Les deux hommes prétendent qu'il s'agit d'un reliquat de salaire pour un travail de conseiller remontant à la période 1999-2002.