Round-up. Le Meeting Mohammed VI de Rabat intègre la Diamond League à la place de New York

5437685854_d630fceaff_b-

1126
Partager :

L'assemblée générale de la « Diamond League », réunie à Zurich, en Suisse, a décidé d'inclure Rabat comme nouvelle ville hôte de la journée mondiale de l’athlétisme.

Le Meeting International Mohammed Vi de Rabat qui se tient au stade Moulay Abdallah remplace celui de New York.

Lors de ses premières saisons, la « Diamond League » de l’IAAF, qui regroupe les meilleurs athlètes du monde en compétition dans 32 disciplines individuelles sur piste, a eu pour hôtes des villes se trouvant en Asie, en Europe et en Amérique du Nord. Avec l’ajout de la ville de Rabat, cette compétition comprend désormais un quatrième continent qu’est l’Afrique.

Rabat avait déposé une demande d’adhésion à la « Diamond League » depuis 2014 et a été sujet, dès lors, un processus d’évaluation rigoureux.

Abdeslam Ahizoune a déclaré que c’est une fierté pour « la communauté athlétique de notre pays et pour la réputation internationale du sport marocain en général ». « Notre inclusion dans la Diamond League de l'IAAF est une affirmation claire de la capacité de notre pays à offrir le produit sportif standard international le plus élevé », a-t-il conclu.

Sebastian Coe, président de l'IAAF a déclaré: « nous sommes heureux de pouvoir amener notre première compétition d'athlétisme dans une nouvelle zone continentale. La Diamond League de l’IAAF le meilleur divertissement sportif au monde ». Il a ajouté que « diffusée annuellement dans plus de 120 pays, la compétition offre à l’athlétisme sa prochaine vitrine mondiale la plus importante ». « Nous remercions New York d’avoir contribué à ce grand projet au cours des six dernières saisons et savons qu'ils continueront à soutenir l'athlétisme Nous sommes fiers de l'inclusion de Rabat », a-t-il poursuivi.

De son coté Mark Wetmore, directeur du « meeting » de New York, a déclaré pour sa part: « maintenant nous envisageons de produire un nouvel événement et nous pensons que changer notre orientation est un moyen de rendre l'événement attrayant pour un public plus jeune ».