Sous un ciel étoilé, le trail de nuit séduit les raideuses de Sahraouiya

5437685854_d630fceaff_b-

Le trail de nuit additionné à la distance de la matinée, les participantes auront fait, au total, un parcours de 29 kilomètres durant cette première journée d'épreuves.

1
Partager :

Wahiba RABHI (Envoyée spéciale MAP)

Dakhla - Après une rude journée alternant VTT et Boot Camp, les quatre-vingt-dix participantes au raid Sahraouiya ont été séduites par l'épreuve phare de cette aventure solidaire : le trail de nuit qui se jouait dimanche soir sous le ciel étoilé de Dakhla.

Toujours par équipe de deux, le départ a été donné après le coucher du soleil. Lampe torche sur le front, les traileuses ont parcouru un circuit en boucle de 7 kilomètres, combinant plateau en sable et petites collines. Elles ont bravé les éléments et fait face aux vents qui ont soufflé jusqu'à 37 km/h ce soir-là.

Additionné à la distance parcourue dans la matinée, les participantes auront fait, au total, un parcours de 29 kilomètres durant cette première journée d'épreuves.

En franchissant la ligne d'arrivée, elles avaient toutes le sourire aux lèvres, ravies de mener le classement, d’avoir terminé le parcours ou tout simplement de participer avec quand même un brin de déception de ne pouvoir aller jusqu’au bout.

Les coéquipières qui affluaient peu à peu ont été fascinées par la magie des lieux balisés par des lumières, qui leur a très vite fait oublier la fatigue endurée lors de la première épreuve. Certaines se sont même offert le temps de faire des Selfies pour immortaliser l’instant.

C'est l'équipe "Duo M" de Laâyoune l'heureuse gagnante de cette étape, maintenant ainsi sa position en tête du classement. Le binôme composé de Meriem Messaouidi et Maryem El Kharbouchi a réussi à compléter en 45 minutes environ.

Défendant les couleurs de l'Association marocaine pour le soutien aux orphelins, veuves et femmes divorcées, le duo s'est réjoui de ce second exploit qui "était plutôt facile malgré les vents qui soufflaient très forts".

L'équipe "2 Muskeeters" de Laura Clavijo (Colombie) et Dacil Borges (Espagne) représentant l'association Sonar Despierto de soutien aux enfants vivant dans des foyers d'accueil, est arrivée deuxième cette fois-ci, talonnée par l'équipe "No limit" de Marie-Pierre Stark-Flora (Etats-Unis) et Meryem Hammoumi (Casablanca).

Cette course nocturne n'a pas laissé indifférent le binôme "No Limit" qui soutient Women for Women International, une association au service des femmes victimes de guerre pour les aider à reconstruire leur vie et celle de leurs familles.

"C'était vraiment superbe et magnifique, surtout avec le vent du désert et la variété des terrains", confie Marie-Pierre, au micro de la MAP, qui fait ce genre de trail pour la première fois.

Sa coéquipière Meryem est plutôt "experte". Elle avait déjà fait le trail en 2019. "Franchement, j'ai adoré le trajet, c'était plutôt facile que la dernière fois. C'est toujours un plaisir le trail nocturne", dira cette jeune casablancaise, se réjouissant du timing qu'elle a réalisé.

Cette étape a été précédée dans la matinée par une épreuve alternant VTT et Boot Camp, un vrai parcours du combattant avec cordes, mur à monter, obstacles à sauter, un jeu ludique et stratégique qui permet aux participantes les moins performantes de gagner des points.

L'édition 2022 du raid Sahraouiya (26 février - 5 mars) rassemble 90 participantes représentant une quarantaine d'associations, issues du Maroc, de France, d'Espagne, du Portugal, du Cameroun, du Mali, de Madagascar, du Soudan du Sud, du Ghana, du Rwanda, de Sainte-Lucie, du Sénégal, d'Israël, des États-Unis et de la Colombie.

Au-delà du challenge sportif combinant le long de six jours Trail de nuit, VTT, Run and Bike, Course d'orientation, Canoë et épreuves surprises, les raideuses sont réunies autour d'un même objectif : soutenir l'esprit solidaire de Sahraouiya, tout en appréciant, à sa juste valeur, le pittoresque écrin naturel proposé par la perle du sud marocain.