Tout sur le Maroc et la CAN-2021: ''Comme toutes les équipes, des soucis de blessures et de Covid-19'' (V. Halilhodžic)

5437685854_d630fceaff_b-

Les Lions de l'Atlas se lancent dans cette compétition continentale lundi face aux Black stars du Ghana

1
Partager :

 

Envoyé spécial MAP : AFAJDAR Anouar-.

Yaoundé - "Comme toutes les équipes, nous avons des soucis liés aux blessures et d'autres liés à la Covid-19", a affirmé, dimanche à Yaoundé, le sélectionneur national, Vahid Halilhodžić.

S'exprimant lors de la conférence de presse d'avant-match contre le Ghana pour le compte de la première journée du groupe C de la 33ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations CAN 2021, qui débute ce dimanche au Cameroun, le sélectionneur national a souligné que "comme toutes les équipes, nous avons des soucis liés aux blessures et d'autres liés à la Covid-19".

Il a noté que l'équipe nationale a beaucoup travaillé et déployé maints d'efforts pour surpasser ces problèmes.

Le coup d'envoi de la 33ème Coupe d'Afrique des Nations sera donné, dimanche à 17h00 heure locale (16h00 GMT) au stade d'Olembe, à Yaoundé.

Le Cameroun, pays hôte, jouera contre le Burkina Faso en match d’ouverture.

Les Lions de l'Atlas se lancent dans cette compétition continentale lundi face au Ghana

Un premier adversaire de taille... Le Ghana

Premier choc de la compétition, le gain de ce match sera crucial pour les hommes de Vahid Halilhodžić d'abord pour la suite du parcours, mais surtout pour booster la confiance de nombreux jeunes qui découvrent la CAN pour la première fois.

Avec une sélection remaniée par rapport à celle qui a disputé l'ancienne CAN, les Lions de l'Atlas mettent leur ambition à l'épreuve et les signaux sont heureusement au vert. Une phase éliminatoire "immaculée", un effectif complet et de qualité, une année 2021 de haut niveau, une organisation remarquable et surtout pas de blessures.

En effet, lors de l'avant dernière séance d'entraînement des Nationaux, tous les éléments ont été présents et le groupe paraissait plutôt en bon état mental et physique.

En reconquête après une édition 2019 où il s'était arrêté, à la surprise générale, en huitièmes de finale, le Maroc peut compter sur sa défense de fer composée notamment de l'homme très en vue de Wolverhampton, Ghanem Saïss, du coéquipier au PSG de la "MMN" (Messi, Mbappé, Neymar), Achraf Hakimi, de Nayef Akrad, mais également du sultan d'Al Ahly, Badr Banoun.

Les cages du Maroc seront gardées par Yassine Bounou. L'ancien wydadi de FC Séville s’est illustré durant l’année 2021 totalisant le plus grand nombre de "clean sheets".


Au milieu de terrain, le combattant Sofyan Amrabat assurera le relai défense-attaque, aux côtés de l'élégant Barkouk Aymen. Louza, Amallah et Fajr auront également un grand rôle à jouer pour animer le jeu.

Quant à l'attaque, le virevoltant Boufal est très attendu pour faire des siennes et créer des espaces et des occasions pour le goleador El Kaabi, El Haddadi et Mmaee.

Vahid Halilhodzic

Succédant à Hervé Renard, le Franco-Bosnien n’a jamais semblé à même de dériver de sa ligne de conduite. Rigueur et discipline de fer sont ses maîtres-mots et les résultats lui donnent raison.


Le sélectionneur des Lions de l’Atlas avait fait savoir que ses hommes disposent de chances "importantes" de soulever le titre de cette 33è édition.

Il pense que le match contre le Ghana doit être, coûte que coûte, gagné pour démarrer la compétition sous de très bons auspices.

Le Ghana

Après une compétition aussi ratée en 2019, où ils avaient chuté dès les 8ès de finale face à la Tunisie, les Black Stars vont tout faire pour retrouver le dernier carré qu'ils ont l'habitude d'occuper.

Emmené par les frères Ayew, le Ghana pourra aussi compter sur des jeunes joueurs talentueux comme la pépite du Stade Rennais, Kamaldeen Sulemana, auteur de 5 buts déjà cette saison, ou encore Mohammed Kudus, milieu de l'Ajax Amsterdam.

Le Ghana possède également un très bel effectif avec notamment Thomas Partey.

Les Black Stars ont également validé leur ticket pour le troisième tour des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, et ont dominé leur poule des qualifications de la CAN.

Cependant, lors de leur préparation, les hommes de Milovan Rajevac ont subi une lourde défaite face à l'Algérie (3-0). Et ce n'est certainement pas le meilleur moyen de préparer un tel événement.

Tout ceci pour ainsi dire que cette rencontre est déjà capitale dans la course à la première place de la poule C. Sur le papier, le Maroc aura l'occasion de réaliser une excellente opération en s'imposant lors de cette affiche. Mais seules les 90 minutes décideront du vainqueur de ce choc de titans.

Le groupe C comprend également le Gabon et les Comores.

Une présence distinguée de l'arbitrage marocain au fil des éditions 

L'arbitrage marocain s'est toujours démarqué lors des différentes éditions de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), depuis l'année 1972 jusqu'à l'édition Cameroun-2021 qui verra la présence de 8 arbitres marocains, dont deux femmes.

Feu Mohamed Salih Boukili a montré ainsi la voie aux arbitres marocains, à côté de Mohamed Larach, Mohammed Bahou, Mohamed Bahar, Abdelali Naciri et feu Said Belkoula. A ces pionniers s'ajoutent Abderrahim El Arjoune, Mohammed El Kezzaz, Bouchaib Lahrech, Redouan Jayed et Noureddine Jaafari, outre les arbitres assistants Jilali Gharib, Abdelmejid Jeddioui et Redouane Achik.

Mohammed Salih Boukili

Né le 23 décembre 1927, Salih Boukili est l'un des premiers arbitres marocains à avoir officié des matches internationaux. Ancien procureur du Roi près le tribunal de première instance d’El Jadida, il a été président du Difaa El Jadida durant la saison 1957-1958. Il est décédé le 27 juin 2014.

Mohammed Larach

Connu par sa force de caractère et son excellente condition physique, Mohammed Larach, né en 1938 à Casablanca, a exercé l’arbitrage de 1970 à 1987. Il était arbitre international depuis 1977. Il est l’un des arbitres marocains à avoir officié le plus grand nombre de matches internationaux.

Mohamed Bahou

Arbitre international, Mohamed Bahou a brillé par ses matches dirigés d’une main de maître au championnat national durant deux décennies, entre 1970 et 1990, année de la fin de sa carrière.

Il était président de la commission centrale d’arbitrage relevant de la Fédération royale marocaine de football.

Il a également coiffé le poste d’inspecteur des arbitres au sein de la Confédération africaine de football (CAF), de la FIFA et de l’Union arabe de football.

Abdelaali Naciri

Natif de Kénitra le 31 décembre 1946, Naciri a fait une longue carrière d’arbitre de 1968 à 1995.

Il a joué pour le KAC Kénitra (juniors), avant de se diriger vers l’arbitrage en 1968 (ligue de l’ouest). Depuis, il a officié les matches du championnat national durant 21 années.

Arbitre de la FIFA en 1976, il a dirigé 155 matches internationaux.

Mohammed Bahar

Il a commencé l’arbitrage de 1968 à 1971 en tant qu’arbitre de ligue avant de devenir arbitre itinérant inter-ligues à partir de 1972. Il a été promu arbitre fédéral en 1980 et international en 1990.

Il a rejoint en 2001 la commission centrale d’arbitrage avant de devenir superviseur des arbitres à la fédération royale marocaine de football et près l’Union arabe de la discipline.

Said Belkoula

Il est le premier arbitre arabe et africain à avoir officié une finale de la coupe du monde. Il a en effet dirigé avec compétence la finale de la coupe du monde 1998 remportée par la France devant le Brésil (3-0). Le défunt avait également supervisé les matches Allemagne-USA et Argentine-Croatie lors du premier tour du même mondial.

Natif de la ville de Tiflet en 1956, le défunt qui était fonctionnaire à l’Administration des Douanes et Impôts Indirects à Fès, a été promu en 1993 arbitre international. Il compte à son actif plusieurs autres rencontres internationales importantes, notamment la finale de la coupe d’Afrique de 1998 qui s’est soldée par la victoire de l’Egypte face à l’Afrique du Sud. Il a dirigé également des rencontres comptant pour la super coupe arabe, le championnat de l’amitié des Emirats arabe unis et la coupe des champions des clubs arabes.

Il est décédé le 15 juin 2002 des suites d'une longue maladie.

Abderrahim El Aarjoune

Né le 19 juillet 1963 à Casablanca, El Arjoune est devenu arbitre international de 1995 à 2008. Il a officié plusieurs rencontres internationales et pris part au mondial U20 en Malaisie en 1997 et y a dirigé 4 matches.

Mohamed Kezaz

Il est l’un des rares arbitres marocains à avoir pris part à toutes les compétitions footballistiques majeures, en l’occurrence CAN juniors et seniors, Mondial juniors et seniors, Mondial des clubs et les qualifications africaines et mondiales.

Né le 01 octobre 1962 à Salé, il a commencé l’arbitrage en 1985. Il est devenu arbitre international en 1997.

Bouchaib Lahrach

Avocat et arbitre, Bouchaib Lahrach a dirigé plusieurs matches en championnat et en coupe du trône. Il a officié des matches de la Coupe d’Afrique des nations et des matches de la coupe de la CAF et la ligue des champions. Durant sa carrière, il a officié 48 matches internationaux.

Il a supervisé des matches à la CAN 2000 en Angola et dirigé la demi-finale Nigeria-Egypte.

Redouane Jayed

Fils de l’ancien arbitre Mohamed Jayed, Redouane a officié plusieurs matches nationaux et internationaux. Né le 09 avril 1979 à Agadir, il est devenu arbitre international en 2009.

Gharib El Jilali

Il est le premier arbitre marocain à avoir officié un match de la coupe du monde, aux Etats unis d'Amérique en 1994, à la Coupe d’Asie et aux jeux olympiques.

Né le 03 juin 1952 à Oujda, il a joué pour le Mouloudia Oujda et l’Union islamique d’Oujda. Il s’est dirigé par la suite vers l’arbitrage et devenu arbitre fédéral en 1987.

Abdelmajid El Jeddioui

Il est le deuxième arbitre assistant marocain à prendre part à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations après Jilali El Gharib. Il est né en 1961 à Casablanca et est devenu arbitre international en 1985.

Redouane Achik

Il est le premier arbitre marocain, arabe et africain à avoir officié lors de trois coupes du monde en plus de plusieurs coupes d’Afrique et autres compétitions.

Né le 21 avril 1972 à Casablanca, il a pris part aux coupes d’Afrique en 2008, 2010, 2012 et 2013. Il a également dirigé des matches de coupe du monde en 2010 en Afrique du sud et en 2014 au Brésil. Il a également officié des matches de la Coupe des confédérations au Brésil en 2013. Il a été en plus présent aux JO de Rio de Janeiro.

A rappeler que la Confédération Africaine de Football (CAF) a désigné huit arbitres marocains pour officier des matchs de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2021, prévue du 9 janvier au 6 février prochains.

Il s’agit de Redouane Jiyed, Adel Zourak, Samir Guezaz, Bouchra Kerboubi, Lahcen Azgaou, El Mostapha Akardad, Zakaria Brinssi, Fatiha Jermoumi.

La Coupe d’Afrique des Nations 2021 sera diffusée dans plus de 150 pays du monde

Les grandes chaînes de diffusion à travers le monde s'apprêtent à diffuser la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2021), qui démarre dimanche à Yaoundé, où le tournoi sera retransmis dans plus de 150 pays du monde.

"Le décor est planté pour la Coupe d'Afrique des Nations TotalEnergies Cameroun 2021. Le monde entier se prépare à vivre l'un des évènements les plus prestigieux au monde et les diffuseurs du monde entier se sont engagés à retransmettre les images du tournoi à des millions de fans dans 157 pays", précise un communiqué de la Confédération africaine de football (CAF).

Les footballeurs vedettes d'Afrique ont enflammé les stades de football du monde. Leur popularité et leur talent ont suscité un intérêt sans précédent de la part des principaux diffuseurs d'Afrique et du monde entier.

Canal+, SuperSport et StarTimes retransmettront le tournoi en Afrique subsaharienne, tandis que beIN Sport étendra la diffusion de l’Afrique du Nord au Moyen-Orient, ainsi que sur ses chaînes de la région Asie-Pacifique et Amérique du Nord, notamment les États-Unis, et aussi bien le Cambodge que le Laos, indique le communiqué.

ESPN diffusera la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies 2021 dans ses territoires d'Amérique latine en Amérique du Sud et centrale et dans les Caraïbes, notamment l'Argentine, l'Uruguay, le Venezuela, les îles Vierges britanniques, le Nicaragua, la Guyane et la Bolivie, poursuit la même source.

Au Royaume-Uni, la BBC et BSkyB diffuseront le tournoi à un public impatient de voir comment les stars de la Premier League anglaise se comportent au Cameroun, tandis qu'au Brésil, le principal diffuseur Bandeirantes retransmettra le tournoi, ajoute-t-on.

En Europe, la France sera couverte par beIN Sports, l'Italie par Discovery et l'Allemagne par SportDigital. Les fans nordiques pourront regarder sur les chaînes sportives de NENT, tandis que l'Europe de l'Est se connectera à SportKlub, lit-on dans le communiqué.

Tous les fans de football du continent africain sont sûrs de regarder les matches de leurs équipes nationales, avec les diffuseurs publics des pays participants prêts pour la retransmission depuis le Cameroun.

Enfin, pour les territoires non couverts par les partenaires de diffusion de la CAF, la CAF diffusera tous les matchs en direct avec un choix de commentaires en français ou en anglais sur sa chaîne YouTube CAF TV et sur son site officiel CAFOnline.com.

Aliou Cissé : "Les absences ne doivent pas constituer une excuse"

Douala - Le Sénégal, cité parmi les équipes favorites de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2021), doit faire abstraction de ce statut et faire avec les circonstances liées aux nombreux cas de Covid-19 détectés dans ses rangs, avant d'entrer en lice lundi contre le Zimbabwe, a indiqué, dimanche, le sélectionneur des Lions de la Teranga, Aliou Cissé, soulignant que « les absences ne doivent pas constituer une excuse » .

"Je sais que beaucoup d'entraîneurs font face à l’absence de joueurs à cause de la pandémie mais ce ne sera pas une excuse, on va faire avec", a déclaré en conférence de presse d'avant match face au Zimbabwe, le sélectionneur du Sénégal.

En plus de cinq joueurs restés à Dakar, trois autres footballeurs sénégalais dont le capitaine des Lions Kalidou Koulibaly, ont été testés positifs au coronavirus samedi.

Le gardien principal des Lions du Sénégal, Édouard Mendy, pourrait ne pas disputer le premier match du Sénégal en Coupe d'Afrique des nations (CAN) contre le Zimbabwe, après avoir été, lui aussi, testé positif au Covid-19, selon la Fédération sénégalaise de football (FSF).

"Le Sénégal aurait préféré avoir tout le monde mais ce ne sera pas une excuse", a dit Aliou Cissé, soulignant que ceux qui sont à disposition, feront le travail demandé.

"Nous avons un groupe de qualité. Il y a des joueurs qui peuvent palier l’absence d’autres. Le Sénégal est touché, je suis persuadé que d’autres sélections le seront ou le sont déjà (…) Ça m’empêche pas de dormir parce que j’ai confiance en l’ensemble de mon groupe. J’aurais préféré avoir l’ensemble du groupe, mais les absences ne doivent pas constituer une excuse. Nous mettrons la meilleure équipe possible possible. », a déclaré le sélectionneur des lions, dont les propos ont été relayés par des médias locaux.

"La situation est difficile. C’est des moments compliqués pour l’humanité et spécialement pour le football. Mais on a construit un groupe compétitif capable d’être bien présent. Nous sommes très motivés. C’est vrai, nous sommes tristes pour les garçons qui ne sont pas là. J’espère que les autres vont jouer et gagner pour eux », a lancé Aliou Cissé qui avait à ses côtés, Idrissa Gana Guèye.

"Le Sénégal est plus fort qu’en 2017 et 2019 et est plus équilibré", a assuré le technicien sénégalais, avant d'ajouter: "Quand on est footballeur professionnel, on vit avec la pression".

Aliou Cissé a rappelé que les Lions qu’il dirige depuis six ans comptent des joueurs évoluant dans les plus grands clubs du monde. ’’Quand on joue au PSG, au Napoli et à Chelsea, on apprend à faire face à cette pression qui doit être positive’’, a-t-il dit.

Pour sa part, Idrissa Gana Gueye, l’un des maillons forts des Lions, a souligné la nécessité pour l’équipe de compter un groupe.

« On s’est préparé pour cette situation (du Covid-19) avant d’arriver ici. Même si on a perdu de joueurs cadres, tout le monde est capable de jouer. Ceux qui sont là se sont bien préparés. Si nous venons en Equipe Nationale ou à la CAN, c’est pour être prêt à jouer. Une CAN se gagne avec un groupe et pas juste onze joueurs titulaires », a déclaré le numéro 5 des Lions de la Teranga.

Les Lions du Sénégal affronteront dans le groupe B le Zimbabwe le 10 janvier, la Guinée le 14 et puis le Malawi le 18.

Le coup d'envoi de la 33ème Coupe d'Afrique des Nations sera donné ce dimanche au stade d'Olembe à Yaoundé. Le Cameroun affrontera le Burkina Faso à 17h00, heure locale.

La VAR déployée pour tous les 52 matchs de la CAN 2021 au Cameroun

Tous les 52 matchs de la 33-ème édition de la coupe d'Afrique des Nations, qui se déroule du 9 janvier au 6 février 2022, seront couverts par l'assistance vidéo à l'arbitrage "VAR", une première dans l'histoire de cette compétition, a indiqué dans un communiqué la Confédération africaine de football (CAF).

Ainsi, 63 arbitres d’élite ont été sélectionnés pour le tournoi. Parmi eux, des dames comme Salima Mukasanga (Rwanda), Carine Atemzabong (Cameroun), Fatiha Jermoumi (Maroc) et Bouchra Karboubi (Maroc), ajoute le communiqué.

«La liste se compose de 24 arbitres, 31 arbitres assistants et 8 arbitres assistants vidéo issus de 36 pays différents. Deux arbitres de la CONCACAF font également partie de l’effectif ; ils ont été choisis dans le cadre du programme d’échange de compétences entre confédérations », lit-on dans le communiqué de la CAF publié sur son site.

L’assistance vidéo à l’arbitrage a été adoptée pour la première fois, lors de la CAN 2019 qui s’était déroulée en Egypte. Mais, la CAF ne l’avait mise en œuvre qu’à partir des quarts de finale.

Le coup d'envoi de la 33-ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations sera donné ce dimanche à 17h00 heure locale (16h00 GMT) au stade d'Olembe, à Yaoundé.

Le Cameroun, pays hôte, jouera contre le Burkina Faso en match d’ouverture.

La finale aura lieu dans la même enceinte le 06 février 2022.

La Fédération burkinabè de football soupçonne '’une manipulation des tests Covid-19 des Etalons’’

Ouagadougou - Le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), Lazare Banssé a adressé, samedi soir, une lettre au secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF) pour protester contre le résultat positif au Covid-19 de 5 joueurs et de 3 membres du staff technique.

Une «équipe médicale» serait passée à l’hôtel des Etalons et a effectué des prélèvements pour le test PCR conformément au protocole sanitaire prescrit par la CAF avant les matchs, rapporte l’Agence d’information du Burkina (AIB), faisant savoir que la FBF à travers son président Lazare Banssé soupçonne «une manipulation des tests Covid-19 des Etalons».

M. Banssé a expliqué que «nous avons constaté de graves anomalies dans la procédure de prélèvement et l’heure tardive d’arrivée des techniciens aux environs de 22 heures après avoir réveillé les joueurs de leur sommeil».

Selon la même source, le président Banssé a poursuivi que «nous avons relevé par ailleurs l’arrivée dans notre hôtel d’une équipe non mandatée que nous avons refoulée. Une deuxième équipe est arrivée n’ayant présenté aucun document officiel d’identification».

Après ces prélèvements les résultats révèlent que les joueurs «Edmond Tapsoba, Aboubacar Dango Ouattara, Oula Abass Traoré, Soumaïla Ouattara, Saidou Simporé», l’entraineur Kamou Malo et ses adjoints Ablassey Alain Nana et Benjamin Raphaël Henry Lazaro» sont positifs au Covid-19.

«Cette situation est de nature à compromettre l’équité sportive et la cérémonie d’ouverture de la CAN Cameroun 2021», a-t-il dit, exigeant la reprise des tests dans un laboratoire indépendant sous la supervision de la CAF et en présence de nos médecins.

Le Burkina Faso à travers la FBF espère donc après cette lettre de protestation, une prompte réaction et une suite favorable à 24h du match d’ouverture qui l’oppose au pays hôte, le Cameroun, note l’AIB.

Le Burkina Faso est logé dans la poule A avec le Cameroun (pays hôte), le Cap-Vert et l’Ethiopie.