Maroc-Ghana: un engagement ferme pour renforcer la coopération

5437685854_d630fceaff_b-

1495
Partager :

La visite du roi Mohammed VI à la république du Ghana a été une occasion de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays. Elle est venue couronner un partenariat stratégique qui aspire à transformer l’Afrique en un continent uni et dynamique.

Dans un communiqué conjoint, le roi Mohammed VI et le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo se sont félicités de la tenue de la première réunion de la commission mixte, les 11 et 12 février 2015 à Rabat, et ont convenu de hisser ces instruments de coopération en un véritable partenariat entre les deux pays.

« Le Roi Mohammed VI a salué le Ghana pour sa politique d'investissement qui a fait du pays une passerelle majeure pour les investissements directs étrangers dans le continent. Les deux chefs d'Etat ont souligné la nécessité de développer un véritable partenariat économique qui allie les initiatives des secteurs public et privé», souligne le communiqué.

Le communiqué précise, par ailleurs, que « les deux chefs d'Etat ont passé en revue des questions régionales et internationales d'intérêt commun et salué la convergence des positions des deux pays concernant les questions internationales. Ils ont identifié plusieurs créneaux à même de donner un nouvel élan à la coopération entre le Ghana et le Maroc, tels que le transport, le tourisme, l'énergie, le commerce, la pêche et l'agriculture », ajoutant que « les deux leaders ont reconnu les relations cordiales de longue date liant le Ghana et le Maroc, et qui remontent à la période de la lutte pour la libération en Afrique, lorsque les Pères Fondateurs des deux pays avaient joint leurs forces pour lutter contre la domination coloniale».

Par ailleurs, « les deux dirigeants ont réaffirmé leur engagement ferme et réitéré leur détermination à renforcer davantage la coopération sur un ensemble de questions d'intérêt commun. Ils ont également convenu que les deux pays tiennent des discussions régulières de haut niveau et se soutiennent mutuellement lors des élections au sein des instances multilatérales. »

De son côté, le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a félicité « le roi Mohammed VIpour le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine et a réitéré que le retour du Maroc profitera sans aucun doute au continent et apportera davantage de dynamisme à l'Union Africaine (UA) ».

«  Les deux dirigeants ont exprimé leur satisfaction de la nouvelle impulsion à la CEN-SAD et ont convenu de joindre leurs efforts pour la revitalisation de cette organisation régionale afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle dans les domaines de la paix, la sécurité et la stabilité et du développement de ses Etats membres, en particulier dans la région du Sahel »,  peut-on lire dans le communiqué.

Le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a exprimé l’intérêt du Ghana pour la création d’un Forum Nord-Ouest africain visant à renforcer les consultations entre ses Etats membres au sujet de questions d’intérêt commun dans les domaines politique, économique, social et culturel aux fins de mettre en œuvre des stratégies globales communes et de réaliser le développement humain et durable de la région. A cet égard, la construction du gazoduc Nigéria-Maroc profitera à tous les pays qu’il va traverser une fois le projet terminé. Les deux chefs d’Etat estiment que ce gazoduc représente un symbole de la coopération Sud-Sud que les pays africains devraient promouvoir afin de garantir le modèle africain de développement, tel que constamment prôné par le roi Mohammed VI, note le communiqué conjoint.