Mégalithes et airs du Jazz pour le Tanger aux charmes discrets et diffus

5437685854_d630fceaff_b-

“All-Star Global Concert” a offert au public des performances extraordinaires, réunissant des artistes de renom, tels que la légendaire chanteuse de jazz Dee Dee Bridgewater, la talentueuse saxophoniste Lakecia Benjamin, la chanteuse étoile montante du jazz Jazzmeia Horn, le batteur et compositeur électronique Jongkuk Kim, l’influent Marcus Miller et le virtuose de l’harmonica Antonio Serrano

1
Partager :

Le temps d’une soirée, les mégalithes de jazz se sont produits, mardi soir au Palais des arts et de la culture de Tanger, lors d’un concert universel organisé pour célébrer la Journée internationale du Jazz.

Grand concert multi-artistes dédié au Jazz, une musique-monde,  retransmis en direct durant plus d’une heure, il a mis en avant Tanger, une ville emblématique aux charmes discrets et diffus, qui incarne la rencontre harmonieuse des différentes cultures du monde.

Ce show “All-Star Global Concert” a offert au public des performances extraordinaires, réunissant des artistes de renom, tels que la légendaire chanteuse de jazz Dee Dee Bridgewater, la talentueuse saxophoniste Lakecia Benjamin, la chanteuse étoile montante du jazz Jazzmeia Horn, le batteur et compositeur électronique Jongkuk Kim, l’influent Marcus Miller et le virtuose de l’harmonica Antonio Serrano.

Ce concert a également vu se produire des icônes de la scène jazzy, notamment le maître du Gnaoua, Abdellah El Gourd, la chanteuse Claudia Acuña, le trompettiste Ambrose Akinmusire, le chanteur Richard Bona, le célèbre artiste de jazz mozambicain, Moreira Chonguiça, la chanteuse primée Shemekia Copeland, l’orchestre Kurt Elling, le pianiste Antonio Faraò, la chanteuse Melody Gardot, le multi-instrumentiste Magnus Lindgren, le guitariste Romero Lubambo , le bassiste Yasushi Nakamura et le pianiste Tarek Yamani.

Des figures iconiques du jazz et du blues ont électrisé la ville de Tanger, sous la direction du légendaire pianiste Herbie Hancock et du compositeur et arrangeur américain John Beasley.

Dans une ambiance sublimée par le swing du jazz, les spectateurs se sont laissés emporter par les envolées du saxophone, portées par la virtuosité des voix qui ont tissé des mélodies envoûtantes, rythmées par une cadence vibrante.

Ce concert d’envergure mondiale vient s’ajouter à la prestigieuse liste des grands événements internationaux organisés au Maroc, renforçant sa réputation de terre de tolérance, de coexistence pacifique et du vivre-ensemble.

Créée par la Conférence générale de l’UNESCO en 2011 et reconnue par l’Assemblée générale des Nations Unies, la Journée internationale du jazz rassemble chaque année, le 30 avril, des pays et des communautés du monde entier.

Cette Journée met en lumière le pouvoir du jazz et son rôle dans la promotion de la paix, du dialogue entre les cultures, de la diversité et du respect de la dignité humaine.

Organisées par l’UNESCO et le Herbie Hancock Institute of Jazz, avec le soutien du ministère de la Culture, de la jeunesse et de la communication, en partenariat avec la commune de Tanger, les festivités du "Jazz day" ont permis de mettre en lumière l’héritage jazzistique de Tanger, ainsi que les liens culturels et artistiques unissant le Maroc, l’Europe et l’Afrique.