En direct des 11èmes Assises du Tourisme : 8 territoires touristiques, le nouveau découpage

5437685854_d630fceaff_b-

1
Partager :

couv-slid

La r?gionalisation est le concept phare de la vision 2020. Un panel a ?t? consacr?, en marge des 11 ?mes Assises du tourisme, ? la discussion du concept sous le th?me ? quelle approche pour l??mergence des territoires touristiques??.

La strat?gie du secteur a mis en place un principe de territoires pour valoriser la richesse de chaque zone. Le mode op?ratoire consiste ? promouvoir de nouveaux produits. Ainsi, le pays comprendra 8 destinations qui seront accompagn?es par la mise en ?uvre d?une politique d?am?nagement int?gr?e. Les huit r?gions sont connues. Il reste cependant ? d?terminer le positionnement de chacun des territoires touristiques. Depuis le d?but de l?ann?e 2011, le minist?re du tourisme ? travers la Soci?t? Marocaine d?Ing?nierie Touristique (SMIT) travaillait pour boucler le volet produit. C?est fait aujourd?hui?: Les acteurs publics se sont mis d?accord sur le positionnement des 8 territoires touristiques. Quid des d?tails?? Il faut noter que cette politique s?articule autour du culturel, de la nature et du baln?aire ainsi que d?une offre d?animation et de loisirs aux normes internationales. Concr?tement, quatre territoires se positionnent sur la culture (Marrakech Atlantique, Cap Nord, Centre Atlantique et Maroc centre), deux sur le baln?aire (Souss Sahara Atlantique et Maroc M?diterran?e) et les deux restants sur la nature (Grand sud Atlantique et Atlas et vall?es).

Les programmes seront mat?rialis?s par des projets structurants r?partis sur 8 destinations, impuls?s et soutenus par l?Etat, les r?gions et le secteur priv?. Chacune de ces r?gions a une ambition sp?cifique qui servira au d?veloppement de sa comp?titivit?. Objectif?: avoir la masse critique pour cr?er une destination aux standards internationaux. Pour le ministre de tutelle, tous les territoires sont importants. N?anmoins, les territoires comme Agadir et Marrakech n?cessitent une consolidation et un enrichissement du produit. D?autres n?cessitent plus d?efforts pour les faire ?merger. C?est le cas par exemple du p?le F?s/Mekn?s ou Rabat/Casablanca. Avec une nouvelle politique ??produit??, la destination Maroc esp?re, entre autres, am?liorer les dur?es de s?jours et le taux de retour des touristes apr?s un premier voyage. A Marrakech, pour ne prendre que cette ville en exemple, c?est l?animation (th??tre, piscines?) qui devra ?tre mise au centre des investissements plut?t que la construction de nouveaux ?tablissements.