HCP: Principaux points de la note de conjoncture du T1

5437685854_d630fceaff_b-

HCP

1
Partager :

 

Casablanca - Voici les principaux points de la note de conjoncture du premier trimestre 2021 et les perspectives pour le deuxième trimestre, établie par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) 

Indicateurs du premier trimestre

- L'activité économique se serait redressée de 0,7%, après quatre trimestres de baisses successives. Cette évolution serait attribuable à l'accroissement de 13,7% de la valeur ajoutée agricole, dans un contexte d'une baisse de 1% de la valeur ajoutée non-agricole, au lieu de -5,5% un trimestre plus tôt.

- Les branches tertiaires auraient poursuivi leur baisse à un rythme moins accentué en comparaison avec le trimestre précédent, contribuant pour -0,7 point à l'évolution du PIB, au lieu de -3,8 points un trimestre auparavant. Les activités secondaires auraient, pour leur part, affiché une baisse limitée à -0,3%, au lieu de -1,6% un trimestre auparavant, contribuant pour -0,1 point.

- La demande intérieure se serait légèrement redressée au premier trimestre 2021. La consommation des ménages, qui avait régressé de 4,3% au quatrième trimestre 2020, se serait redressée de 0,8% au premier trimestre 2021. La consommation des administrations publiques aurait, pour sa part, progressé de 1,8%, au lieu de -0,7% un trimestre plus tôt.

- L'investissement se serait, en revanche, infléchi de 1,9% par rapport à l'année précédente, au lieu de -9,8% un trimestre plus tôt, pâtissant du ralentissement de l'équipement en produits manufacturés et immobiliers.

- Au premier trimestre 2021, les prix à la consommation auraient progressé de 0,1% en glissement annuel, au lieu de +0,4% un trimestre plus tôt et +1,4% un an auparavant.

- L'inflation sous-jacente, qui exclut les prix soumis à l’intervention de l’Etat et les produits à prix volatils, aurait connu une croissance de +0,5%, en glissement annuel, au premier trimestre 2021, au lieu de +0,2% au trimestre précédent, tirée également par la progression des prix des produits manufacturés.

- La masse monétaire aurait évolué au rythme de +7,6%, au premier trimestre 2021, après +8,4% un trimestre auparavant, en glissements annuels.

- La croissance des créances sur l’économie aurait continué de décélérer depuis le troisième trimestre 2020. Leur encours aurait augmenté de 4,1%, au premier trimestre 2021, au lieu de +4,6% un trimestre plus tôt.

- Les indices boursiers Masi et Madex se seraient améliorés de 18,3% et 18,5% respectivement, en variations annuelles, après des replis de 7,3% et 7,4% au trimestre précédent.

- Les exportations des biens et services, en volume, auraient refluées de 4,5% en variation annuelle, au premier trimestre 2021, au lieu de -8,1% au quatrième trimestre 2020.

- Les importations de biens et services, en volume, auraient continué sur leur trend baissier au premier trimestre 2021, mais à un rythme moins prononcé qu'au quatrième trimestre 2020, (-4% au lieu de -6,6%, en variations annuelles).

- La demande mondiale adressée au Maroc aurait connu un profil d’évolution quasi-similaire à celui du commerce mondial, enregistrant une hausse de 3,5%, en variation annuelle.

Prévisions pour le deuxième trimestre

- Compte tenu d'un accroissement de 13,4% de la valeur ajoutée hors agriculture et d'un rebond de 15,9% de celle de l'agriculture, l'activité économique enregistrerait une hausse de 14,7% au deuxième trimestre 2021, en variation annuelle, profitant d'un effet d'ajustement de base lié à la chute de 15,1% de l'activité pendant la période de confinement, au deuxième trimestre 2020.

- La demande mondiale adressée au Maroc continuerait de s’améliorer, affichant une hausse de 16% au T2-2020, en variation annuelle, contre -13% au deuxième trimestre 2020.