Algérie : Jund al-Khalifa, cherche un second souffle avec l’OEI

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
couv-DAECH Le groupuscule alg?rien Jund al-Khalifa a r?alis? son coup d??clat avec l?assassinat d?Herv? Gourdel. D?o? vient-il?? La mort d?Herv? Gourdel par d?capitation ?tait une signature. La signature du groupe Etat Islamique. Le groupuscule qui a enlev? et tu? le fran?ais en Kabylie avait annonc? son soutien ? l?Etat Islamique en Irak. Dans un communiqu? diffus? sur internet en mars dernier, Jund al-Khalifa d?clarait sa dissidence par rapport ? l?Aqmi (al-Qa?da au Maghreb islamique). ??Nous sommes d?sol?s que notre commandement d'Aqmi ne se soit pas positionn? en votre faveur (celle de l?OEI). Nous d?cidons de vous soutenir??. ??? Calife, nous sommes votre arm?e en Alg?rie??. L?all?geance est officiellement pr?t?e en juillet alors que le groupe jure de ces mots son d?vouement ? l??mir irakien Abou Bakr Al Baghdadi. ??Les soldats du califat??, traduction de Jund al-Khalifa, d?signent alors l??mir Abou Souleimane Khaled. De son vrai nom, Abdelmalek Gouri, est n? en 1977 dans la commune de Si Mustapha. L?homme est recherch? par la justice alg?rienne. En cause?: une campagne d?attentats contre des b?timents officiels en 2007 et 2012. Il est ?galement soup?onn? d?avoir particip? ? la d?capitation d?Herv? Gourdel. Le groupuscule est n? aux premi?res de la guerre civile alg?rienne, au d?but des ann?es 1990. Avant de rejoindre les rangs de l?OEI, il a connu de nombreuses ?volutions?: du Groupe islamique arm? (GIA), il passe au Groupe salafiste pour la pr?dication du combat (GSPC) et enfin ? Al-Qa?da au Maghreb islamique (Aqmi). Quelle menace p?sent-ils sur l?Alg?rie?? Une source s?curitaire alg?rienne, affirme dans El Watan que ?l?organisation terroriste est constitu?e de ce qui reste des katibat de l?ex-GSPC qui s?vissent dans les maquis des wilayas de Boumerd?s, Tizi Ouzou et Bouira. Leur nombre ne d?passe pas la cinquantaine?. Il soup?onne le groupe de s??tre d?tach? d?Aqmi ? cause de leurs difficult?s ? attirer de nouvelles recrues, la communication ?tant le point fort de l?OEI. Aujourd?hui, au-del? de l?action de l?arm?e, les capacit?s de nuisance de la nouvelle franchise de l?OEI en Alg?rie risquent d??tre mise ? mal par la concurrence ouverte avec l?Aqmi.  

lire aussi