Les autorités marocaines accusent Amnesty International de biaiser la réalité

5437685854_d630fceaff_b-

1
Partager :
couv-amnesty Les autorit?s marocaines d?noncent ??les donn?es erron?es?? et la subjectivit? du rapport d?Amnesty International sur les droits de l?Homme au Maroc Si Amnesty International n?a pas fait dans la dentelle lors de la pr?sentation de son rapport sur le respect des droits de l?Homme au Maroc, les autorit?s marocaines ne sont pas pass?es par quatre chemins pour d?noncer ??les donn?es erron?es et des ?valuations ne refl?tant pas la ?r?alit? des droits de l'Homme dans le royaume??. Le 25 f?vrier, l?organisation international a pr?sent? plusieurs pratiques contraires aux droits de l?Homme dans le royaume. Dans son rapport, elle passe des cas de torture et de mauvais traitements inflig?s lors d?arrestations, aux d?cisions judicaires contre les homosexuels, rappelant la condamnation de huit hommes coupables de relations homosexuelles ? des peines allant jusqu?? trois ans de prison. Elle d?nonce aussi un recul des libert?s, avec les cas des journalistes Ali Anouzla et Hamid El Mahdaoui, condamn?s pour diffamation et injure publique, et fustige la collaboration des autorit?s marocaines pour l?expulsion ill?gale de migrants. Les ?autorit?s marocaines ont tenu ? ??pr?senter des observations et des ?clarifications?? ? ce sujet, a indiqu? un communiqu? de la d?l?gation ?interminist?rielle aux droits de l'Homme, parvenu le 25 f?vrier ? la MAP. Elles ??constatent avec regret que les ?informations qu'elles avaient soumises ? AI au sujet d'une s?rie d'all?gations ?figurant dans le rapport, aient ?t? pass?es sous silence??, souligne le ?communiqu?. La m?thodologie d?Amnesty International est remise en question par le royaume, car elle ??s'est appuy?e pour son analyse sur des all?gations provenant de ?sources unilat?rales, ?mettant ainsi des g?n?ralisations abusives et des ?jugements de valeur ? partir de cas isol?s et non document?s, susceptibles ?d'?tre exploit?s en contradiction avec les buts et les nobles objectifs des droits de l'Homme??. Les autorit?s regrettent que les conclusions de l?organisation ne ?refl?tent pas les progr?s du royaume en mati?re de promotion et de protection des ?droits de l'Homme durant l'ann?e 2014, en particulier le chantier de la r?forme ?de la justice, la refonte du syst?me p?nal et la nouvelle politique migratoire.