Au Panama, une bénédiction depuis un hélicoptère pour cause de Covid-19

5437685854_d630fceaff_b-
495
Partager :

Accompagné d'un buste de la vierge et d'un ostensoir, l'archevêque du Panama, José Domingo Ulloa, est monté dimanche à bord d'un hélicoptère pour une bénédiction depuis les airs pour cause de pandémie de coronavirus, donnant le coup d'envoi de la Semaine Sainte dans ce pays.

Masque sur le visage, il venait de célébrer une messe sans public dans un hangar d'un des aéroports de la capitale panaméenne, situé sur une ancienne base militaire, alors que les églises sont fermées au Panama. 

Il a ensuite survolé la ville de Panama et les alentours, où certains habitants avaient placé des branches et des feuilles de palmier pour recevoir la bénédiction. 

"Nous souhaitons également animer la vie des croyants avec cette dimension spirituelle", a déclaré Mgr Ulloa avant de monter à bord de l'hélicoptère.

"Nous sommes en train de vivre quelque chose d'inédit dans l'histoire du christianisme, célébrer la Semaine Sainte sans public dans nos temples", a-t-il ajouté. 

Le Panama a fermé ses frontières, suspendu les classes, interdit l'entrée aux étrangers et mis en place un confinement obligatoire, avec des sorties limitées à deux heures par jour pour les achats essentiels. 

Depuis cette semaine, les hommes sont autorisés à quitter leur domicile pour se rendre au supermarché ou à la pharmacie le mardi, le jeudi et le samedi, tandis que les femmes peuvent le faire le lundi, le mercredi et le vendredi. 

Et le dimanche, personne ne sort, sans exception.

Ce pays d'Amérique centrale d'un peu plus de quatre millions d'habitants comptait dimanche 1.801 cas officiellement recensés de Covid-19, dont 46 décès.