Mort de George Floyd: l'UE ''choquée'' par ''l'usage excessif'' de la force, mais ne condamne pas

5437685854_d630fceaff_b-
368
Partager :

L'Union européenne est choquée par la mort de l'Américain George Floyd, un homme noir asphyxié par un policier blanc lors de son arrestation, et déplore l'usage excessif de la force par les gardiens de l'ordre, a déclaré mardi le chef de la diplomatie européenne.

"Il s'agit d'un abus de pouvoir. Il faut le dénoncer, le combattre, aux États-Unis et partout ailleurs", a affirmé l'Espagnol Josep Borrell lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

"Ici, en Europe, nous sommes choqués et consternés par la mort de George Floyd, comme la population des États-Unis. Je pense que toutes les sociétés doivent rester vigilantes face à l'usage excessif de la force par les gardiens de l'ordre", a-t-il déclaré.

"Nous devons nous assurer partout, en particulier dans les sociétés qui sont fondées sur l'État de droit, la représentation démocratique et le respect des libertés, que les personnes chargées de veiller à l'ordre n'utilisent pas leurs capacités comme cela a été le cas lors de la mort très très malheureuse de George Floyd", a-t-il insisté.

"Toutes les vies comptent. Les vies des Noirs comptent aussi", a-t-il lancé.

Josep Borrell a appelé à "la désescalade des tensions" aux Etats-Unis.

Confronté aux désordres civils les plus graves de son mandat alors que des centaines de milliers d'Américains protestent contre les brutalités policières, le racisme et les inégalités sociales, le président Donald Trump a promis de restaurer l'ordre et a menacé de déployer l'armée pour faire cesser les violences.

lire aussi