2ème session des consultations politiques Maroc - Philippines, Manille soutient l'intégrité territoriale du Maroc

5437685854_d630fceaff_b-

Jeudi 17 mars 2022 - Le ministre philippin des Affaires étrangères, M. Teodoro Locsin Jr., lors d’un point de presse conjoint avec M. Nasser Bourita à l’issue la 2ème session des consultations politiques Maroc-Philippines.

1
Partager :

Rabat - "Sur le sujet du Sahara, nous sommes déterminés à défendre le principe de souveraineté et d'égalité des États inscrit dans la Charte des Nations Unies", a affirmé le ministre philippin des Affaires étrangères, M. Teodoro Locsin Jr., lors d’un point de presse conjoint avec M. Nasser Bourita à l’issue la 2ème session des consultations politiques Maroc-Philippines.

C:\Users\Naïm Kamal\OneDrive\Documents\Attente\Debrief\couv\PHOTO-2022-03-17-16-08-08 (1).jpg
MM. Bourita et Locsin Jr., ont procédé à la signature de l’accord de coopération relatif aux services aériens et des deux Mémorandums d’entente établissant les consultations politiques entre les deux pays ainsi qu’entre l’Académie Marocaine des Etudes Diplomatiques (AMED) et le "Foreign Service Institute" des Philippines.

Au cours de cette session, les deux parties se sont félicitées de l'évolution que connaissent les relations bilatérales depuis l’ouverture de l’Ambassade du Royaume du Maroc à Manille en janvier 2017 et la décision des Philippines d’ouvrir une Ambassade résidente à Rabat le 27 décembre 2019, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger.

Elles ont passé en revue l’état des relations bilatérales qui sont marquées par l’amitié, le respect mutuel et la solidarité et se sont engagées à renforcer davantage le dialogue politique et à promouvoir une dynamique de coopération sectorielle dans différents domaines, tels que le commerce, le tourisme, la coopération maritime, les énergies renouvelables, la préservation de l’environnement et le développement des capacités.

En vue de renforcer le cadre juridique des relations politiques et de coopération entre les deux pays, MM. Bourita et Locsin Jr., ont procédé à la signature de l’accord de coopération relatif aux services aériens et des deux Mémorandums d’entente établissant les consultations politiques entre les deux pays ainsi qu’entre l’Académie Marocaine des Etudes Diplomatiques (AMED) et le "Foreign Service Institute" des Philippines.

Un accord de coopération a été également signé entre l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) et l’Agence de presse philippine (PNA).

Les discussions ont également permis un échange approfondi sur les questions d’ordre régional et international d’intérêt commun, notamment la sécurité et la paix dans le monde et au Proche-Orient, les foyers de tension actuels dans différentes régions du globe, la sécurité maritime, les défis globaux en matière de lutte contre le terrorisme, le changement climatique et la lutte contre la pauvreté et la précarité, etc.

A l’issue de cette rencontre, les deux parties ont convenu de la tenue prochainement de la 1ère session de la Commission Mixte de Coopération économique à Manille, à une date à fixer d’un commun accord.

Les entretiens se sont déroulés dans un climat amical fructueux qui reflète l’excellence des relations bilatérales et la volonté des responsables des deux pays de les développer et de les diversifier davantage, conclut le communiqué.

Sahara: Les Philippines expriment leur soutien à l'intégrité territoriale du Maroc

Les Philippines ont exprimé, jeudi, leur soutien ferme à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Maroc, tout en qualifiant de "bonne base" le plan d’autonomie pour résoudre le différend régional autour du Sahara marocain.

"Sur le sujet du Sahara, nous sommes déterminés à défendre le principe de souveraineté et d'égalité des États inscrit dans la Charte des Nations Unies", a affirmé le ministre philippin des Affaires étrangères, M. Teodoro Locsin Jr., lors d’un point de presse conjoint avec M. Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Il a, dans ce cadre, souligné que tous les États "jouissent du droit à la souveraineté pleine et entière sur l’ensemble de leurs domaines de compétence", rappelant que la Charte des Nations Unies exige des États souverains de s'abstenir de recourir à la force contre l’indépendance politique et l’intégrité territoriale de tout État membre.

"Nous condamnons et nous réprouvons le recours au séparatisme (...) comme arme diplomatique. Les conflits les plus cruels sont ceux où les voisins se retournent contre les voisins", a insisté M. Locsin Jr., qui a coprésidé, jeudi à Rabat, avec M. Bourita la 2ème session des Consultations politiques Maroc-Philippines.

Évoquant le plan d’autonomie au Sahara présenté par le Maroc, le chef de la diplomatie philippine a salué une "bonne base" pour trouver une solution politique à ce conflit artificiel.