A. Laftit parle des projets de textes régissant les élections et évoque la retenue du Maroc au niveau maghrébin

5437685854_d630fceaff_b-

Le ministre de l’Intérieur a mis en exergue les défis marquant la préparation des prochaines élections ainsi que les nouveaux développements relatifs à la question nationale, face auxquels le Maroc, sous la direction avisée du Roi Mohammed VI, a su faire preuve de sagesse et de retenue.

1
Partager :

Rabat - Les projets de textes législatifs régissant le système électoral visent à développer ce dernier et à promouvoir sa crédibilité, a indiqué mardi à Rabat, le ministre de l'Intérieur Abdelouafi Laftit.

Présentant ces textes législatifs devant la commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, M. Laftit a relevé que ces textes visent à enrichir le dispositif actuel en termes de garanties et à accompagner les mutations et la dynamique croissante que connait la société marocaine.

Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la mise en place d’un cadre législatif à même d’encadrer ces échéances électorales, a affirmé le responsable gouvernemental, passant en revue les projets de loi organiques et projets de textes juridiques élaborés par le gouvernement, tout en prenant en compte les suggestions et observations proposées par les instances politiques nationales.

Les prochaines échéances constituent une étape importante dans l'histoire de la pratique démocratique nationale, a-t-il relevé.

Il s’agit, poursuit le ministre, du projet de loi organique n°04.21 modifiant et complétant la loi organique n°27.11 relative à la Chambre des représentants, du projet de loi organique n°05.21 modifiant et complétant la loi organique n°28.11 relative à la Chambre des conseillers, du projet de loi organique n°06.21 modifiant et complétant la loi organique n°59.11 relative à l’élection des membres des conseils des collectivités territoriales ainsi que du projet de loi organique N°07.21 modifiant et complétant la loi organique n°29.11 relative aux partis politiques.

Par ailleurs, M. Laftit a rappelé les profondes négociations avec les différentes instances politiques, représentées ou non au sein du parlement, selon une approche participative fondée sur une neutralité engagée et une responsabilité partagée, pour mener à bien l’élaboration de ces projets de textes législatifs. Le gouvernement est, depuis une année, ouvert aux consultations relatives à la préparation des élections nationales de 2021, a-t-il affirmé.

Ces textes constituent l’accomplissement d’un processus de dialogue constructif ayant pris en compte les différents avis et propositions des instances politiques dans un atmosphère positive et responsable, a indiqué M. Laftit.

Le ministre a mis en exergue les défis marquant la préparation des prochaines élections, à savoir la propagation de la Covid-19 et la campagne de vaccination, ainsi que les nouveaux développements relatifs à la question nationale, face auxquels le Maroc, sous la direction avisée du Roi Mohammed VI, a su faire preuve de sagesse et de retenue pour la préservation de la stabilité de la région, tout en cherchant les moyens diplomatiques pour mettre fin à ce climat de tension.

Il a, de même, mis en relief la volonté du Royaume à poursuivre le processus de construction et de consolidation des institutions démocratiques, à travers notamment, la préparation des prochaines élections législatives, communales, régionales ou professionnelles, malgré les circonstances difficiles que connaît le monde entier.