Dakhla : Enfin le Sénégal ! Le jour de sa fête nationale

5437685854_d630fceaff_b-

Le Roi Hassan II et le président Léopold Sedar Senghor à Rabat en 1974, un partenariat, une amitié et beaucoup d’affinité

1
Partager :

Dakhla – Depuis qu’on attendait ce pas, la République du Sénégal vient enfin d’ouvrir, lundi, un consulat général à Dakhla, la 10ème représentation diplomatique inaugurée dans cette ville depuis un peu plus d'un an. Dakar qui a toujours été du coté du Maroc depuis l’époque du grand apôtre de la Négritude manquait à l’appel plus maintenant. Le Sénégal l’a fait avec le panache de faire coïncider cette ouverture avec le jour de la fête nationale sénégalaise.

C:\Users\Naïm Kamal\Downloads\PHOTO-2021-04-05-13-05-14.jpg
Inauguration du Consulat du Sénégal à Dakhla, lundi 4 avril 2021

La cérémonie d’inauguration a été présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita et la ministre des Affaires étrangères, et des Sénégalais de l'Extérieur, Aïssata Tall Sall.

Depuis le début de l’année dernière, la ville de Dakhla a connu une forte dynamique diplomatique avec l’inauguration des consulats de Gambie, de la Guinée, de la République de Djibouti, de la République du Liberia, du Burkina Faso, de la République de Guinée Bissau, de la République de Guinée Équatoriale et de la République démocratique du Congo (RDC), en plus de la République d’Haïti.

Signature à Dakhla de deux accords de coopération et d'un mémorandum d’entente

Le Maroc et le Sénégal ont signé, lundi à Dakhla, deux accords de coopération et un mémorandum d’entente destinés à promouvoir leur partenariat dans les domaines de la décentralisation, des technologies de l'information et de la communication (TIC) et de l’aviation civile.

C:\Users\Naïm Kamal\Downloads\PHOTO-2021-04-05-15-55-28.jpg
Le renforcement d’un partenariat de longue date par deux accords et un mémorandum d’entente à Dakhla le lundi 4 avril 2021

Ces accords ont été paraphés par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'Extérieur, Aïssata Tall Sall, en marge de la cérémonie d’inauguration du Consulat général du Sénégal à Dakhla.

Le premier accord relatif à la coopération en matière de décentralisation définit le cadre de coopération entre les deux pays dans ce domaine.

Cette coopération va se concrétiser à travers la redynamisation entre les Collectivités territoriales marocaines et sénégalaises des relations de jumelage, la mise en œuvre effective des conventions de coopération et de partenariat, l’échange d’expériences et de connaissances en matière de gouvernance locale et de gestion de proximité des entités décentralisées.

Le deuxième accord porte sur la coopération dans le domaine des Technologies de l'information et de la communication. Il a pour objectif de fixer le cadre d’échange et de collaboration dans le domaine des TIC en vue d’un développement économique, social et culturel des deux pays.

Les deux parties conviennent de développer, de renforcer et d’approfondir une coopération mutuellement avantageuse en la matière, à travers l'échange d'informations, de compétences et d’expertise notamment en ce qui concerne les stratégies nationales et la réglementation des TIC. S'y ajoutent le développement de l’industrie TI et du contenu numérique éducatif, le domaine de l’université numérique et d’enseignement à distance, et le transfert des technologies et des meilleures pratiques dans le domaine de l’e-gouvernement, entre autres.

Quant au mémorandum d’entente relatif à la coopération technique dans le domaine de l'aviation civile, les deux parties prennent les mesures nécessaires pour réaliser un programme d’actions de partenariat articulés autour de plusieurs axes afférents entre autres à l’assistance technique en matière de sécurité et de sureté de l’aviation civile ainsi que l’assistance en matière de développement du transport aérien.

Cette coopération sera concrétisée par l'échange d'expertises et d'informations en la matière, de visites d'études et de formations spécifiques.