L'enseignement préscolaire en marche

5437685854_d630fceaff_b-

Le préscolaire en marche, il avance même à grandes enjambées.

1
Partager :

A côté des grandes contraintes et des défis de la présente conjoncture -lutte contre la pandémie COVID -19 et son triple impact sanitaire, social et économique - d'autres réformes sont en cours. Durablement même. Référence est faite, entre autres, à la promotion de l'enseignement préscolaire. Qui en parle ? 

Et pourtant elle est en marche : elle avance même à grandes enjambées. Une fondation est dédiée à ce secteur ; elle a été créée, voici plus d'une dizaine d'années, en collaboration avec les deux départements de l'Intérieur et de l'Education nationale. Elle vient de tenir, mercredi 14 avril, son conseil d'administration à Rabat, en présence du ministre de l'Education nationale, du wali responsable de l'INDH, du responsable de la direction générale des collectivités locales, du président du CESE et de plusieurs membres fondateurs. 

Taïeb Chkili, ancien ministre de l'Education nationale, qui préside cette fondation, a présenté le rapport d'activité 2020. Quels en sont les faits marquants ? Assurément, cette année-là a été celle d'une croissance exponentielle avec pas moins de 2.588 salles préscolaires contractualisées alors que l'on n’en comptait que 2.668 depuis douze ans. Il faut y ajouter près de 1.300 salles préscolaires ouvertes. Si bien qu'au titre de l'année scolaire en cours, les effectifs globaux se montent à 56.900 enfants préscolaires ainsi qu’à 2.154 éducateurs formés. 

Avec le contexte particulier de confinement qui prévaut depuis mars 2020, des mesures appropriées ont été prises. Telle l'émission "Atfalouna" diffusée sur les chaînes "Alarabiaa", "alamzaghia" et Youtube. Il fallait en effet assurer la continuité de l'enseignement préscolaire pour l'ensemble des enfants et de proposer aussi des activités éducatives et ludiques adaptées à l'âge préscolaire. Autre initiative en partenariat avec l’INDH : un programme provincial (Al Haouz) d'évaluation des compétences des enfants pour tester une nouvelle approche et de nouveaux outils dans ce domaine. Il faut y ajouter l'adoption d'un mode de formation mixte, distanciel et présentiel, pour le staff éducatif nouvellement recruté afin de préparer les nouveaux effectifs enseignants à la rentrée scolaire 2020-2021. 

Amélioration pédagogique : voilà aussi un autre crédo. Un levier de la qualité décliné autour de l'éducation à l'environnement, l'apprentissage de la langue arabe, le soutien de la littérature marocaine destinée à la petite enfance, et l’initiation à la robotique : de quoi développer et promouvoir la créativité de l'enfant dans tous ces domaines. Une politique de partenariat, avec des opérateurs stratégiques des deux secteurs public et privé, est également l'un des marqueurs de la politique de la Fondation. Ainsi, il y a eu la signature en 2020 de pas moins de 108 conventions, 

La Fondation, c'est un réseau qui s'est étendu. C'est aussi, précisément sur la base de ce maillage territorial, le renforcement des capacités humaines et techniques nécessaires pour une gestion optimale. C'est qu'en effet le développement du capital humain est bien le maillon clé pour la réussite de l'opération pédagogique. La Fondation s’y est attelée : développement en continu des offres de formation, assurer une supervision, un encadrement et une évaluation. Il s'agit d'améliorer les prestations pédagogiques ; de développer encore les compétences pédagogiques du staff éducatif ; d'opérer aussi une refonte des différents processus, du système de gestion et de pilotage ; de répondre aux exigences de la mission de la Fondation. Avec l'année 2020 - une année exceptionnelle - la Fondation a fait montre de sa forte résilience. De son agilité aussi. A preuve le développement d'un contenu audio-visuel et digital dans le préscolaire. 

Une Fondation en marche donc : 125.000 enfants préscolarisés, (85 % dans le rural, 10% dans les quartiers défavorisés et 5% dans l'urbain). Nul doute qu'elle apporte une précieuse contribution à la question scolaire et à une approche efficiente de la réforme dans ce domaine, l'une des composantes du nouvel modèle de développement. 

Un chantier d'avenir, discret - presque silencieux même - mais qui est dans les profondeurs de l'éducation. Un marqueur du socle du progrès social.