Le RNI rend hommage aux militantes civiles

5437685854_d630fceaff_b-

857
Partager :

Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) a organisé, ce samedi 11 mars à Rabat, une cérémonie en hommage à plusieurs figures féminines de la société civile marocaine.

Cette cérémonie, marquant la célébration de la journée internationale de la femme, un vibrant hommage a été rendu à Aïcha Ech-Chenna, Halima Marjane, Touraya Bouabid et Karima Mkika, en reconnaissance à leurs actions dans le domaine associatif et à leurs efforts consentis pour la promotion de l'individu et de la société. 

A cette occasion, une conférence a été organisée sous le thème "La femme pilier de la famille et de la société". Intervenant lors de cette rencontre, Amina Benkhadra membre du bureau politique du RNI, a affirmé que malgré les acquis réalisés lors de cette dernière décennie en matière de promotion du statut de la femme marocaine, plusieurs défis restent à relever. 

Les lacunes constatés au niveau législatif, notamment le code de la famille, ainsi que le manque en matière de mise en œuvre des recommandations démontrent que le parcours reste long et nécessite la convergence des efforts pour atteindre les objectifs escomptés, a estimé Amina Benkhadra, avant de relever que la présence de la femme marocaine dans le paysage politique ne s’est consacrée que lors de ces dernières années et demeure encore inférieure par rapport à la présence de l’homme, précisant que les femmes ont fait preuve de capacité et de compétence à même de leur permettre de s'engager dans tous les chantiers. 

Par ailleurs, lors de cette conférence, dont les travaux ont été animés par des universitaires, juristes et sociologues, plusieurs thématiques liées aux différents aspects de la condition de la femme au Maroc ont été traités.