Législatives : Le bras de fer entre le PJD et l’Intérieur se durcit

5437685854_d630fceaff_b-
11729
Partager :

Des agressions physiques ont été perpetrées par des sympathisants du PJD à l'encontre d'agents d'autorité

Le chef de la circonscription de Saknia (Kénitra) a été hospitalisé lundi soir après avoir été lapidé par des sympathisants du PJD. L’agression, selon un communiqué du département de l’interieur, est intervenue quand l’agent d’autorité exerçait ses prérogatives légales, et informait ses agresseurs de l’illégitimité de leur rassemblement dans le cadre de la campagne électorale, puisque non autorisé.

Le même jour, un incident similaire s’est produit à Berkane. Là aussi des sympathisants du parti de la lanterne, qui s’apprêtaient à organiser un rassemblement sans autorisation, se sont pris au chef de la circonscription de Berkane qui essayait, dans le cadre de ses prérogatives, de les en dissuader. Mal lui en prit. L’agression lui provoqua plusieurs lésions qui ont nécessité son hospitalisation, rapporte la même source.

Des enquêtes, supervisées par les parquets compétents, ont été diligentées pour déterminer les tenants et aboutissants de ces incidents.

lire aussi