Marrakech : Amine El Gotaibi expose sa ''Visite à Okavango'' qui se jette dans le désert

5437685854_d630fceaff_b-

Amine El Gotaibi sur les traces de la Rivière sèche

1
Partager :

 

Marrakech - L'artiste pluridisciplinaire Amine El Gotaibi va investir la MCC Gallery à Marrakech, du 3 avril au 29 mai, pour une exposition intitulée "Visite à Okavango", un laboratoire spatio-temporel africain à la rencontre de 16 pays, de leurs artistes et de leurs territoires.

L’exposition traverse neuf projets développés depuis 2011, une période irriguée par une révélation, prélude à un cheminement dans lequel chaque projet de l’artiste vient s’inscrire tel un nouveau chapitre ouvrant un ensemble de questions.

La source de ce parcours remonte à 2007, lorsque Amine El Gotaibi amorce son projet Rivière sèche qui interroge la notion de rivière sèche comme symbole de fertilité et comme métaphore d’un pouvoir stérile.

La Magie du Delta de l'Okavango | Sous l'Acacia
Okavango, un fleuve endoréique qui se jette dans le désert

Quatre ans plus tard, il découvre l’existence d’Okavango, l’un des plus grands fleuves endoréiques au monde et dont le delta ne rejoint pas la mer, mais le désert du Kalahari au Botswana. Cette découverte bouleverse El Gotaibi qui, dès lors, ressent l’impérieux besoin de rendre visite à Okavango, devenu symbole d’émancipation, libérateur des normes et éveil absolu à l’altérité.

L’exposition trace le lien et le cheminement de l’artiste à travers son œuvre vers Okavango et vers l’Afrique. Pour l’artiste, cette exposition crée le moment parfait pour produire les œuvres restées en gestation pendant plusieurs années.

Le public y découvrira une sélection d’œuvres pour la plupart inédites, issues de 9 projets et qui, ainsi rassemblées, racontent Visite à Okavango : A partir de 2007, Rivière Sèche; 2010 à 2016, Nouvelle Religion; 2012, La prédation ne croit pas à la mort !; 2014, Arène de la soumission ; 2016, Attorab Al Watani (Territoire National) ; 2018, Perspective de Brebis ; 2019, Perspective de Séduction ; 2019, Ba moyi ya afrika et 2020, Sun(W)hole.