COP22 : Le Maroc ratifie l’Accord de Paris

5437685854_d630fceaff_b-
994
Partager :

Dépôt des instruments de ratification de l’Accord de Paris

En déposant les instruments de ratification de l’Accord de Paris sur le climat, le Maroc confirme son engagement pris au plus haut sommet de l’Etat, a souligné, mercredi à New York, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar.

“Sa Majesté le Roi Mohammed VI m’a confié la mission de déposer les instruments de ratification de l’Accord de Paris. Le Maroc confirme par cette initiative, son engagement, mais au-delà sa détermination à faire en sorte qu’on puisse marquer, en perspective de la COP22, une inflexion et un tournant qui se matérialise par la ratification” de l’Accord, a déclaré à la presse Mezouar.

Le ministre a fait cette déclaration à l’issue de la cérémonie de dépôts des instruments de ratification de l’accord, qu’a présidée le Secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon, en marge de la 71è session de l’Assemblée générale.

Pour Mezouar, qui est également Président de la COP22, il s’agit là d’un “moment historique” et une affirmation et une confirmation de l’engagement fort du Maroc dans le cadre des accords adoptés à Paris lors de la COP21.

“C’est donc un engagement fort mais au-delà de la ratification, c’est la mise en œuvre de projets concrets qui crédibilisent l’engagement pris par la communauté internationale et qui apportent des solutions concrètes aux pays les plus menacés et les plus vulnérables”, a-t-il relevé.

Le ministre a, en outre, indiqué que le Maroc, aux côtés de la France, s’est engagé tout au long de l’année, dans une campagne de sensibilisation et de mobilisation des Etats en perspective de la COP22, qui aura lieu du 7 au 18 novembre prochain à Marrakech.

Il a, par ailleurs, fait observer qu’”aujourd’hui avec les ratifications annoncées, on est déjà à 60 Etats représentant 47,5% des émissions” de gaz à effet de serre, ajoutant qu’on n’est pas “très loin” de l’objectif de 55%.

L’accord conclu à Paris en décembre 2015 ambitionne de contenir le réchauffement climatique sous le seuil de 2°C par rapport au niveau pré-industriel.

Pour entrer en vigueur, il doit être ratifié par 55 pays, qui doivent totaliser 55% des émissions de gaz à effet de serre.