Environnement : Le brouillard en eau potable

5437685854_d630fceaff_b-
1205
Partager :

Le projet marocain de récolte d’eau de rosée, le "plus grand système de récolte d'eau de brouillard opérationnel du monde", est lauréat du prix "Élan des Nations Unies pour le changement climatique"

Le  prix "Élan des Nations Unies pour le changement climatique" a été décerné au  projet marocain de récolte d’eau de rosée, initié par l’ONG Dar Si Hmad. L’idée consiste en l’installation d’une quarantaine de filets géants au sommet de la montagne Boutmezguida dans la région de Sidi Ifni pour collecter l’eau de rosée.

Les gouttelettes d’eau piégées dans les filets sont ensuite traitées, mélangées à de l’eau de forage, puis écoulées via des canalisations vers les foyers des villages avoisinants.

Grâce à ce projet, qualifié par les Nations unies du "plus grand système de récolte d'eau de brouillard opérationnel du monde", les femmes et les enfants ne consacrent plus de temps à la recherche d’eau dans des puits éloignés, mais se servent chez eux. 

Le Secrétariat de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) à Bonn a annoncé ce mercredi les lauréats du prix Elan pour le changement.

Ce prix sera remis à l’ONG Dar Si Hmad lors d'une série d'événements spéciaux au cours de la conférence sur le changement climatique de l'ONU à Marrakech (COP22) (7-18 novembre).