Quand le Pentagone finançait la réalisation de fausses vidéos jihadistes

5437685854_d630fceaff_b-
2301
Partager :

A en croire les résultats du travail mené par le collectif britannique de journalistes "Bureau of Investigative Journalism", le Pentagone aurait dépensé plus de 500 millions de dollars pour une campagne de propagande en Irak, incluant la réalisation de fausses vidéos jihadistes 

Selon les enquêteurs du Bureau of Investigative Journalism, le Pentagone aurait dépensé pas moins de 500 millions de dollars entre 2006 et 2011, dans le cadre d’une opération de propagande menée en Irak. C’est la firme britannique de communication et de relations publiques "Bell Pottinger" qui a bénéficié du marché pour produire ce contenu.

Martin Wells, ancien salarié de l’entreprise, a tout révélé au "Bureau of Investigative Journalism," dans une histoire qui vient d’être publiée ce dimanche 2 octobre par le Sunday Times et The Daily Beast.

Ainsi, selon le réalisateur, l’objectif de ces fausses vidéos de propagande portant le sigle d’Al-Qaïda, aurait été de piéger et de traquer les personnes qui les auraient visionnées. Ces vidéos étaient encodées de façon à ce qu’elles soient obligatoirement connectées à Internet lors du visionnage, afin de localiser l’ordinateur utilisé.

Un jeu bien dangereux, surtout que l’ont sait aujourd’hui que l’embrigadement et la force de recrutement massive du pseudo Etat Islamique se fait grâce aux vidéos de propagandes diffusées notamment sur internet.

lire aussi