Le Malawi, la Gambie, le Libéria et les Comores réitèrent leur soutien à l'intégrité territoriale du Maroc

5437685854_d630fceaff_b-

Le ministre des AE marocain Nasser Bourita et son homologue malawienne Nancy Tembo

1
Partager :

 

Marrakech - La ministre des Affaires étrangères de la République du Malawi, Mme Nancy Tembo, a réitéré, mercredi à Marrakech, le soutien "indéfectible" de son pays à l'intégrité territoriale du Royaume et au plan marocain d'autonomie.

"Concernant la question du Sahara, S.E. Nancy Tembo a réitéré le soutien indéfectible de la République du Malawi à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc", indique un communiqué conjoint publié à l'issue de la rencontre entre les ministres des Affaires étrangères du Royaume du Maroc et de la République du Malawi, en marge de leur participation au Sommet des affaires USA-Afrique, qui se tient jusqu'au 22 juillet dans la cité ocre.

Mme Tembo a également salué les efforts consentis par l'Organisation des Nations Unies (ONU) en tant que "cadre exclusif" pour parvenir à une solution politique, réaliste, pratique et durable au différend régional.

La cheffe de la diplomatie du Malawi a, par ailleurs, réaffirmé le soutien de son pays au Plan marocain d'autonomie présenté par le Royaume en 2007, comme "la seule et unique solution pour résoudre ce différend régional".

Le Maroc et le Malawi engagés à hisser leurs relations bilatérales à des perspectives plus larges (Communiqué conjoint)

La Gambie réitère son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc

C:\Users\Naïm Kamal\Downloads\PHOTO-2022-07-20-20-48-01.jpg

Le ministre des AE marocain Nasser Bourita et son homologue gambien Mamadou Tangara

La Gambie a de son coté réitéré son soutien à l’intégrité territoriale du Maroc et au plan d'autonomie proposée par le Royaume comme unique solution pour parvenir à un règlement définitif du conflit artificiel autour du Sahara marocain, a souligné, mercredi à Marrakech, le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et des Gambiens à l'Etranger de la République de Gambie, M. Mamadou Tangara.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, en marge de la 14ème édition du Sommet des affaires Etats-Unis-Afrique (19-22 juillet), M. Tangara a réitéré la position de son pays concernant l’exclusivité des Nations-Unies en tant que cadre pour la recherche d’une solution au conflit régional créé autour de la question du Sahara marocain.

"La Gambie soutient les efforts de l’ONU pour parvenir à une solution politique, réaliste, pratique et durable pour ce conflit artificiel", a-t-il ajouté dans ce contexte, soulignant que l’ouverture d’un consulat de son pays à Dakhla vient traduire la position constante de la Gambie vis-à-vis de la question du Sahara marocain.

S'agissant des relations bilatérales, le chef de la diplomatie gambienne a relevé que Banjul et Rabat œuvrent ensemble pour que la commission mixte maroco-gambienne "se tienne dans un avenir très proche en vue de renforcer les relations bilatérales très denses entre les deux pays".

Par ailleurs, M. Tangara a indiqué que le secteur privé de son pays est fortement présent au Sommet des affaires Etats-Unis-Afrique, parce que la Gambie souhaite renforcer sa coopération économique avec le Maroc, qui est la porte d’entrée vers l’Afrique, l’Europe et l’Afrique subsaharienne.

La Liberia réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Royaume 

C:\Users\Naïm Kamal\Downloads\PHOTO-2022-07-20-20-49-50.jpg

Le ministre des AE marocain Nasser Bourita et son homologue libérian dee-Maxwell Saah Kemayah

Le ministre des Affaires étrangères du Liberia, M. Dee-Maxwell Saah Kemayah, a réitéré, mercredi à Marrakech, le soutien de son pays à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc et sa pleine souveraineté sur ses provinces du Sud.

S'exprimant à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, le ministre libérien a réaffirmé le soutien de son pays à l'intégrité territoriale du Royaume et à son plan d’autonomie pour ses Provinces du Sud dans le cadre de sa souveraineté, en tant qu'"unique solution" à ce différend.

A cet égard, il a rappelé l'ouverture du Consulat de Liberia à Dakhla en 2020 et qui constitue une étape importante permettant de renforcer les liens économiques avec le Royaume, et de saisir les opportunités futures qu'offre la position unique du Maroc, en tant que hub régional et porte d'accès à l'Afrique.

M. Saah Kemayah a également souligné que cette représentation diplomatique est de nature à renforcer les relations avec le Maroc, servir la communauté libérienne dans la région et contribuer à la consolidation de la coopération entre les deux pays.

Cette rencontre entre les deux ministres a été tenue en marge de l'ouverture de la 14ème édition du Sommet des affaires États-Unis-Afrique, organisé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, autour du thème "construire ensemble l'avenir".

L'Union des Comores réitère son soutien au plan d’autonomie "en tant qu'unique solution"

C:\Users\Naïm Kamal\Downloads\PHOTO-2022-07-20-20-55-42.jpg

Le ministre des AE marocain Nasser Bourita et son homologue comorien Dhoihir Dhoulkamal

L’Union des Comores réitère son soutien au plan d’autonomie proposé par le Maroc en tant qu’unique solution au conflit artificiel autour du Sahara marocain, a souligné, mercredi à Marrakech, le ministre comorien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Dhoihir Dhoulkamal.

"Le plan marocain visant la résolution de ce conflit artificiel est de nature à amener la paix et la stabilité dans la région", a-t-il affirmé dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, en marge des travaux de la 14ème édition du Sommet des affaires Etats-Unis-Afrique, qui se tient jusqu'au 22 juillet dans la cité ocre.

"Le Maroc et les Comores ont décidé de se soutenir mutuellement tous les jours et dans toutes les épreuves", a-t-il relevé.

Tout en mettant l’accent sur les relations solides, riches et denses liant les deux pays, le ministre comorien s’est réjoui de l’évolution de la coopération entre les deux pays, notamment avec l’ouverture prochaine d’une ambassade du Royaume aux Comores, qui sera un pas très important dans le renforcement des relations diplomatiques entre les deux pays.

De même, il s’est félicité de l’approbation du Maroc de la convention de non-double imposition fiscale en matière d’impôts sur le revenu et la lutte contre l’évasion et la fraude fiscales, qui va permettre aux opérateurs économiques des deux pays d’exercer leur activité en toute sécurité.

Par ailleurs, M. Dhoulkamal s’est dit très touché par la politique prônée par le Maroc sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, et visant à donner un nouvel élan et la relance de la coopération interafricaine dans le cadre de la coopération Sud-Sud, qui reste un grand espoir pour les pays africains.

"Le Royaume n’a de cesse appuyé le leadership de cette nouvelle vision, ce panafricanisme renouvelé et ce changement de paradigme, où la libération de l’Afrique passe par le développement et par la coopération Sud-Sud", a-t-il indiqué, relevant que les Comores se positionnent derrière le Maroc, qui a pris le leadership de cette nouvelle vision.

La tenue du sommet des affaires Etats-Unis-Afrique au Maroc vient traduire cette vision portée par le Maroc, qui œuvre sans relâche en faveur de la solidarité africaine, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, M. Dhoulkamal a mis en avant la politique migratoire "humaniste" adoptée par le Maroc sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.