Le nom du nouveau Premier ministre tunisien, Fakhfakh gène les anglophones

5437685854_d630fceaff_b-
1182
Partager :

Le nom du président algérien posait quelque problème aux Algériens et aux Marocain, le T de son nom, Tebboune, prononcé en T français évoque le sexe féminin, un problème qu’on a fini par régler en allégeant précisément ce T. Mais voilà que le nom du pnouveau premier linistre tunisien pose des problèmes de pudeur aux Anglais. Son Fakhfakh donne “Fuck-fuck”, ce qui a contraint la correspondante de la BBC à Tunis, Rana Jawad, à écorcher le nom du nouveau chef du gouvernement tunisien, pour éviter que son nom ne sonne comme un gros mot aux oreilles des Anglais. Elle l’a donc prononcé Fah-Fah, Elyes de son prénom.