Sahara - Proposition d'autonomie : ''difficile de trouver une solution plus réaliste et plus fiable'' (Ambassadeur d'Allemagne au Maroc)

5437685854_d630fceaff_b-

L'ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne à Rabat, Götz Schmidt-Bremme

1
Partager :

Rabat - L'ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne à Rabat, Götz Schmidt-Bremme, a affirmé que la proposition d'autonomie présentée par le Maroc reste la "solution la plus réaliste" au différend autour du Sahara marocain, faisant observer que le Polisario se trouve aujourd'hui dans une situation "difficile".

Dans un entretien vidéo accordé au journal Hespress.com mis en ligne mardi, le diplomate allemand a relevé qu'il est "difficile de trouver une solution plus réaliste et plus fiable" au différend régional autour du Sahara que la proposition d'autonomie présentée par le Maroc, notant que la communauté internationale s'accorde à qualifier cette proposition de solution réaliste et pratique.

De même, l'ambassadeur allemand a estimé que le refus du Polisario de négocier la proposition marocaine pourrait constituer un danger pour la région avec la propagation de l'extrémisme violent, indiquant que le front séparatiste se retrouve aujourd'hui dans une "situation difficile" après avoir essuyé deux coups successifs, à savoir les événements du passage d'El Guerguerat et la décision des États-Unis de reconnaître la marocanité du Sahara.

Commentant la décision US, l'ambassadeur d'Allemagne à Rabat a déclaré avoir discuté de cette question avec M. David Fischer, l'ambassadeur américain au Maroc, et souligné dans ce contexte que le différend sur le Sahara perdure depuis plus de quarante ans, et qu'il est désormais temps qu'il soit résolu.

En outre, M. Schmidt-Bremme a salué la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, considérant que le fait que le Roi Mohammed VI préside le Comité Al Qods et la présence de plus d'un million de Juifs d'origine marocaine en Israël sont autant de canaux que le Royaume peut utiliser pour avoir un impact dans le dossier du conflit israélo-palestinien.

À cet égard, il a souligné que le Maroc et l'Allemagne partagent la même vision de la solution à deux États comme base de règlement du conflit israélo-palestinien.

En réponse à une question sur les investissements allemands dans les provinces du Sud du Royaume, M. Schmidt-Bremme a indiqué que le gouvernement de son pays n'impose aucune restriction ni directive aux entreprises allemandes concernant les régions dans lesquelles elles devraient investir, faisant observer que des entreprises allemandes sont déjà présentes dans la région.

Et de confirmer qu'il n'y a pas de décision officielle allemande ou dans le cadre de l'Union européenne (UE) appelant au boycott des investissements dans le Sahara marocain, soulignant que le partenariat entre le Maroc et l'UE inclut également les régions du sud du Royaume.

Evoquant les relations maroco-allemandes, le diplomate a souligné que le Royaume est le partenaire le plus stable et le plus fiable du Maghreb, notant que les relations entre Berlin et Rabat sont "excellentes et exemptes de problèmes bilatéraux".

Ll'ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne à Rabat a noté que les échanges commerciaux entre les deux pays ont décuplé au cours des 15 dernières années, indiquant que les entreprises allemandes opérant dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, par exemple, ont réussi malgré la pandémie du COVID-19 à développer leur productivité et contribuer au tissu industriel de la région au cours de l'année 2020.