A. Laftit chauffe les partis en vue des élections générales de 2021

5437685854_d630fceaff_b-

357
Partager :

Rabat - Le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, a tenu, mercredi à Rabat, en compagnie du ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Noureddine Boutayeb, une réunion avec les secrétaires généraux et présidents des partis politiques représentés au parlement dans le cadre des réunions prévues entre le ministère de l'Intérieur et les leaders des partis politiques pour échanger sur les conceptions des prochaines échéances électorales.

C:\Users\Naïm Kamal\Downloads\MAPPH_20200708_0019_MAP_map.jpg

Même masqués, on reconnaît de gauche à droite Nabil Benabdellah (PPS), Nizar Baraka

(Istiqlal), aziz Akhannouch (RNI), Driss Lachgar (USFP)...

Cette réunion s'inscrit dans le cadre de la méthodologie de concertation fructueuse et de débat constructif adopté par le gouvernement pour échanger avec les acteurs politiques sur les grandes questions nationales, y compris la préparation des prochaines échéances électorales prévues au Royaume en 2021, indique un communiqué du ministère de l'Intérieur, précisant qu'il s'agit d'une année électorale par excellence avec le renouvellement de l'ensemble des institutions représentatives nationales locales et professionnelles, qu'il s'agisse de conseils communaux, de conseils provinciaux, de conseils régionaux, de chambres professionnelles, d'élections des représentants des salariés ou des deux chambres parlementaires.

Au début de cette réunion, M. Laftit a souligné l'importance de cette rencontre qui vise à bien préparer l'ensemble des prochaines échéances électorales et qui constitue le début effectif du chantier de concertations portant sur les élections et visant à ancrer l'entente en vue de poursuivre le renforcement des réformes politiques entamées par le Royaume et apporter une dynamique nouvelle au travail politique et aux institutions politiques de manière à répondre aux aspirations des citoyens, ajoute le communiqué.

Le ministre a fait part de la ferme volonté du gouvernement et des acteurs politiques de poursuivre le renforcement du processus démocratique du Royaume et participer à l'édification du Maroc de la modernité et de la solidarité mené par le Roi Mohammed VI, poursuit la même source, rappelant les avancées considérables réalisées par le Maroc durant les deux dernières décennies dans les domaines politiques, économiques et sociaux, lesquelles ont conféré au Royaume un rayonnement au niveau international.

Dans ce sens, M. Laftit a affirmé que les sages décisions du Souverain visant à ancrer l'Etat de droit à travers des réformes institutionnelles profondes ont permis de mettre en place un climat sain pour l'exercice des libertés démocratiques et a fait des échéances électorales qu'a connu le Maroc, depuis l'accession du Roi Mohammed VI au Trône, des rendez-vous réguliers marqués par la transparence et la concurrence loyale, et dont les résultats avaient fait l'unanimité au niveau national et obtenu la reconnaissance internationale.

Après avoir évoqué l'atmosphère positive qui marque continuellement les rencontres du ministère de l'Intérieur avec les différents acteurs politiques, M. Laftit a rappelé que son département veille à assurer et à protéger le multipartisme, conformément aux Hautes Instructions Royales, à faire preuve d'écoute à l'égard des acteurs politiques et à prendre en considération l'ensemble des affaires qui les intéressent.

L'ensemble des parties prenantes doivent prendre les mesures nécessaires pour que les prochaines échéances électorales se passent dans une ambiance marquée par la concurrence loyale et l'égalité des chances entre les différents candidats et entités politiques, afin de renforcer la confiance des citoyens dans les urnes et dans les institutions représentatives qui en découlent, relève le document.

Dans ce sens, le ministère de l'Intérieur œuvrera pour la réussite de l'ensemble des étapes du processus électoral et réalisera l'ensemble des tâches qui lui sont assignées avec sérieux et responsabilité, conformément à l'esprit de la Constitution et en toute neutralité tant au niveau de la préparation des différentes opérations électorales que de leurs réalisations, a indiqué M. Laftit, soulignant que l'ensemble des parties doivent s'en tenir aux valeurs démocratiques, à l'éthique des élections et à l'obligation de transparence et de concurrence loyale pour permettre aux organisateurs des élections de répondre de la façon la plus stricte en cas de dépassement.

Le ministère de l'Intérieur est mobilisé, aux côtés des secrétaires généraux et présidents des partis politiques, pour examiner les questions relatives aux échéances électorales afin d'y trouver des solutions adéquates dans le cadre d'un débat responsable et transparent, a-t-il ajouté, appelant les secrétaires généraux et présidents des partis politiques à faire part de leur propositions en vue de préparer une base préliminaire des changements éventuels pouvant être apportés au système électoral avant de l'examiner et d'en débattre dans le cadre de la concertation avec les instances politiques.