Le PAM adresse un mémorandum au roi Mohammed VI

5437685854_d630fceaff_b-

2971
Partager :

Utilisation de la religion dans la vie politique, choix du jour du scrutin, renforcement des moyens et transparence dans le financement des partis. Le point sur le mémorandum du PAM

Suite à une réunion du bureau politique du Parti Authenticité Modernité, les membres de l’instance ont eu un « débat approfondie concernant certaines limites constitutionnelles, ainsi que la nécessité d’un encadrement constitutionnel de certaines pratiques politiques », peut-on lire dans un communiqué du parti, « et ont décidé de réitérer certaines propositions qu’ils avaient déjà émises lors de la préparation de la Constitution de 2011 », dans un mémorandum qu’ils ont adressé au roi Mohammed VI.

En résumé les propositions ont porté sur quatre volets principaux. Le premier concerne l’utilisation du capital symbolique de la religion islamique dans le discours politique et « ses effets négatifs à court et à moyen terme. » Le deuxième volet concerne le choix du jour du scrutin. Le troisième volet concerne le développement des moyens des partis politiques. Enfin, le quatrième se rapporte à la transparence dans le financement des partis. Ce dernier volet fait certainement référence aux accusations qui ont eu lieu durant la campagne électorale concernant les sources de financement du PJD.