Les délais accordés à la CSMD pour remettre ses travaux prolongés de six mois

5437685854_d630fceaff_b-
304
Partager :

Audition de l’istiqlal conduit par Nizar Baraka. A droite : Driss Jettou, membre, et Chakib Benmoussa, président de la CSMD

Rabat - Le Roi Mohammed VI a accordé un délai supplémentaire de six mois à la Commission Spéciale sur le modèle de développement (CSMD).

Les travaux de la Commission devront par conséquent être soumis à la Haute Appréciation Royale au plus tard début janvier 2021, indique jeudi un communiqué de la CSMD.

Ce délai additionnel a été accordé par le Souverain en vue de permettre à la CSMD d’approfondir les différents volets du modèle de développement projeté et d’intégrer dans ses travaux les implications et transformations engendrées par la pandémie de la Covid-19, ainsi que les enseignements qu’il convient d’en tirer à moyen et long termes aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale, ajoute la même source.

Par cette prolongation des délais, la Commission, dont la démarche participative a été fortement perturbée par la période de confinement, pourra reprendre et renforcer son approche de co-construction du modèle de développement.

La CSMD élargira le processus de consultation et d’écoute afin de tenir compte au mieux des attentes et propositions des citoyens et des forces vives du pays dans le contexte post-Covid, conclut le communiqué.

lire aussi