Obsèques à Rabat d’Abdelkrim Ghallab

5437685854_d630fceaff_b-
192359
Partager :

Les obsèques du grand journaliste et écrivain marocain Abdelkrim Ghallab, décédé dimanche soir à El Jadida à l'âge de 98 ans, ont eu lieu, ce mardi 15 août à Rabat

Après les prières d'Ad-dohr et du mort à la mosquée Ach-chohadaa, le cortège funèbre s’est ébranlé vers le cimetière Ach-chohadaa, où la dépouille du défunt a été inhumée dans un climat de recueillement et de piété.

La cérémonie funéraire s’est déroulée en présence, notamment, des membres de la famille du regretté, ainsi que du Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani et de plusieurs personnalités du monde de la politique, des lettres et de l’information.

Le roi Mohammed VI avait adressé un message de condoléances et de compassion à la famille de feu Ghallab. "En cette douloureuse circonstance, Je vous présente, et à travers vous à l’ensemble de ses proches et amis et à sa grande famille istiqlalienne, Nos vives condoléances et Nos sincères sentiments de compassion face à cette perte cruelle, implorant le Très Haut de vous accorder patience et réconfort", indique le message.

Dans ce message, le souverain souligne qu'avec le décès de Abdelkrim Ghallab, ''le Maroc a perdu l’un de ses grands hommes et un exemple du patriote sincère de par son attachement aux valeurs sacrées, sa fidélité à son roi, sa lutte pour l'unité et la souveraineté et son dévouement aux constantes nationales qui ne souffrent d’aucune compromission et ce, tout au long de la période de lutte et de libération, sous la direction de notre vénéré grand-père, sa majesté le roi Mohammed V, ou sous l’ère de l’indépendance et l’édification du Maroc moderne, sous l’impulsion de notre auguste père, sa majesté le roi Hassan II, que Dieu les ait en sa sainte miséricorde et les entoure de sa mansuétude".

Feu Abdelkrim Ghallab, qui a dirigé le journal Al-Alam pendant plusieurs décennies jusqu'au début des années 2000, est l'auteur de plusieurs écrits ayant enrichi la bibliothèque arabe, dont des articles de presse et d'opinion, des analyses, ainsi que des romans, des nouvelles, des biographies, sans oublier ses études sur l'Islam, la linguistique et la pensée.

Membre de l'académie du royaume du Maroc, il est également l'auteur de plusieurs ouvrages, dont "Nabadat Fikr", "Fi Athaqafa Wa Al Adab"et "Fi Al Fikr A-Ssiassi", outre un nombre de romans, notamment "Dafana Al-Madi", "Lem'allam Ali" et "Akhrajaha mina Al Janna".

Diplômé de l'université Al Qaraouiyine et de l'université du Caire, Ghallab a contribué à la création de l'Union des Ecrivains du Maroc (UEM) qu'il a présidée de 1968 à 1976.